Fouesnant Divers

Tempêtes sur les côtes finistériennes
  Phare mythique
Ar-Men
 - Construction
 
Vieux gréements à Pont-Aven - Fête la
"Belle Angèle"
Ile les "Moutons" Archipel des Glénan
Découvrez un album photos de superbes Canards 
Mandarin
 et Carolin

par Jean Caveng
Renouveau
Village de vacances
à Mousterlin

Album photos à voir
Sentier côtier de Beg-Meil à Fouesnant  
enfin accessible

Voir l'album photos
17 avril 2015
Démolition hôtel de la Plage à Beg-Meil en 2004
L'ouragan de 1987 à Fouesnant
Baignade des Otaries 28 décembre
2014 au Cap-Coz 
Les nouveaux billets de Jean-Yves Le Dréau  2014/2015
Chronique hebdo par 
Jean-Yves Le Dréau
Programme des Festivités à l'Archipel
 Magazines 
2013-2014-2015
Dossier de presse agrandissement de la mairie de Fouesnant
Les coordonnées 2013
Service Public
Programme à l'Archipel
Archipel des Glénan
Pardon 1 sept 2013
Ronds-points
2009 à 2016
 Patrimoine  religieux du canton fouesnantais
 
Plaidoyer pour les arbres 
L’arbre girafe de Fouesnant

Chroniques

Fouesnant en 1914
 Les Révoltes du papier timbré et des
Bonnets rouges
1675
Histoire des ardoisières bretonnes
Les légendes entre
mythe et réalité
Parcours de vies 
de
 1917 à nos jours
Portraits de fouesnantais
Souvenirs...souvenirs
par Maryvonne/Jean-Marie
2016 Annick Le Douget nous révèle dans son livre lescandale de la
poudre Baumol

Voir l'album photos lors de sa conférence

Annick LDouget 
Actualités 2013


Les articles du site

Fermer Antarctique

Fermer Aurores boréales

Fermer Dangers du nucléaire

Fermer Divers inclassables

Fermer Fouesnant en 2011

Fermer Fouesnant en 2012

Fermer Fouesnant en 2013

Fermer Fouesnant en 2014

Fermer Fouesnant en 2015

Fermer L'archipel : Centre...

Fermer Lavoirs de Pleuven

Fermer Papillons

Fermer Pardon grande Troménie

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Divers

puceDessins humoristiques
glanés ici ou là.

drole humour heureux 56
Merci à tous ceux qui les ont  dessinés
puce Dates Fest-Noz

puceTable de multiplications facile

puceLes grains de sel du Télégramme

puceLes dessins de Nono
puceDistance entre les communes voisines deFouesnant  et les grandes villes
Prévisions météo 
        à
 Fouesnant

puceLe Conjugueur en français

 

Bienvenue sur Fouesnant les Ormeaux

Cliquez ici pour une Visite virtuelle  à Fouesnant

 Copyright Tous droits réservés © Toute utilisation frauduleuse du contenu photographique de ce site, sans autorisation expresse de l'auteur est formellement interdite (article L122-4 du Code de la Propriété Intellectuelle).

 Découvrez la Riviera bretonne en vidéo

Les étangs
de Penfoulic
Observations et 
Phénomènes
 
Vestiges de guerre
à Mousterlin

Ile Les Moutons
A
rchipel des Glenan

Polder et Dunes
de Mousterlin
Bolincheurs
à la pêche
La mer à l'assaut
pays fouesnantais
 
Pêche en mer
 

 Historique de 37 cercles (articles regroupés)

"Ar Pintiged Foën"
F
ouesnant
"Ar Bleuniou Kignez"
La Forêt-Fouesnant
 "Ar Vro vigoudenn"
Pont-l'Abbé
"Kanfarded"
St-Évarzec
"Danserien"
Kemper
"Bleuniadur"
S-Pol de Léon
"Pleon Paven"
Plounéour-Lanvern
Cercle Ar Bleuniou Kignez

                                              Illuminations à Locronan Noël 2015       Vannes 2015      Fouesnant 2015            

Forêt Préhistorique  découverte aux Sables Blancs à Concarneau  en 2014    Voir article et album photos

Centenaires bretons

Découvrez des 
personnes d'exception
 .
Témoignages de 
centenaires 
du 
Pays fouesnantais
Calvaire de Tronoën 
à St-Jean-Trolimon 
Colorisé en 2013

Démolition de l'Hôtel "Bon Accueil" 
BegMeil-Fouesnant

 Découvrez Bénodet
 Histoire de Concarneau
 
Une lueur pour
12 phares

 Monuments
 historiques 
à Quimper
 Le Frout, petit affluent del'Odet à Quimper
 
L'Odet : rivière traversant Quimper. 
Où est la source ?

 Lieux à visiter
 Palais de l'Elysée:Histoire

     Découvrez les compositions musicales de mon petit fils de 15 ans, il s'appelle Quentin  

Arnaud Le Page, mon fils s'accompagne au piano le 8 juillet 2016 à Fouesnan

 
Fête des Cerisiers 2016 à la Forêt-Fouesnant (29)
Des vidéos ont été ajoutées 

3 vidéos de la Fête des Pommiers 2016 en ligne ici

 
Les 17 dernières nouvelles

Edern. Renée et François Galand ont reconstitué la gavotte d'Edern - par Les Ormeaux le 27/08/2016 @ 12:04

 Ouest-France, toute l’actualité locale et internationale
Renée et François Galand font part de leurs recherches sur la gavote d'Edern.
Renée et François Galand font part de leurs recherches sur la gavote d'Edern. | Ouest-France


« La danse maintient l’homme debout ». Ce dicton, que Renée et François Galand ont fait leur, les a menés sur les traces de la gavotte d’Edern (Finistère). Ils l’ont reconstituée pas à pas.

Professeurs à la retraite, Renée et François Galand ont pas à pas reconstitué la gavotte d’Edern (Finistère), une suite de figures attestées.

Partageant leur temps de retraite entre Barcelonnette, ville des Alpes-de-Haute-Provence où ils ont enseigné et Edern, berceau de la famille Galand, Renée et François Galand ont adhéré parmi les premiers à l’association Edern histoire et patrimoine, créée en 2009, sous la présidence d’Alain Hémon.

Danses après le battage

« Comme nous aimons beaucoup danser, nous allions très souvent aux festoù deiz et festoù noz, expliquent-ils, nous pensons que la tradition populaire de danse fait partie du patrimoine breton. »François se souvient des danses après le battage à la ferme familiale. On dansait aussi pour le piétinement du sarrasin, après la récolte des pommes de terre, aux mariages, aux veillées d’hiver.

 "Après la guerre on dansait musette"

« Avant la guerre 39-45, assure-t-il, on dansait breton, après la guerre on dansait musette. »Cette passion de la danse les a poussés à faire des recherches car « on ne danse pas pareil à Sizun, à Edern ou Poullaouen », précise Renée.Puisant à la source de l’ouvrage de Jean-Michel Guilcher, La tradition populaire de danse en basse Bretagne, les deux enseignants se sont convertis en chorégraphes et ont reconstitué sans faux pas la gavotte d’Edern, une variante de gavotte, bal à deux, à quatre et un jabadao.

Ils ont fait danser le public chaque mardi après-midi au marché de Sainte-Cécile et ont éclairé les visiteurs intéressés sur l’évolution de la danse en Cornouaille et dans le Léon.« La danse maintient l’homme debout », conclut François reprenant l’expression populaire à la fin de l’exposé mardi.

... / ... Lire la suite


Fouesnant. Pas à pas sur le sentier des douaniers - par Les Ormeaux le 27/08/2016 @ 12:00

Ouest-France, toute l’actualité locale et internationale
Le sentier côtier à Bot-Conan permet d’admirer les eaux claires et la roche percée.
 
Sophie Douce

Le chemin côtier, qui fait le tour de la Bretagne, longe le littoral sur 17 kilomètres à Fouesnant (Finistère). Au fil de la balade, la mer se révèle, offrant une série de panoramas parfois surprenants.

Reportage

De la lagune de la Mer Blanche à la vasière de Penfoulic, en passant par la roche percée de Bot-Conan, le GR 34 serpente entre terre et mer sur le littoral fouesnantais. Aussi appelé " sentier des douaniers " en référence aux anciens chemins de patrouille du début du XXe siècle le long des côtes bretonnes, le parcours traverse Fouesnant (Finistère) sur 17 kilomètres.

Pour emprunter ce sentier mythique, il suffit de suivre les balises aux bandes rouge et blanc peintes sur le chemin. Une succession de panoramas, parfois surprenants, attend alors les promeneurs.

Une faune et flore généreuse

Le chemin de Grande randonnée (GR), balisé par la Fédération française de la randonnée pédestre, commence à la Mer Blanche, à la limite de Bénodet. La lagune offre des paysages détonants avec sa mer intérieure et son sable blanc. Le sentier se poursuit sur les dunes domaniales de Mousterlin, puis dans le Polder.

 

Le marais de Mousterlin est le refuge de Martin-Pêcheur et de Héron cendré.

 

La mer s’éloigne alors pour s’enfoncer dans les marais, refuges de martins-pêcheurs et de hérons cendrés. En poursuivant, la pointe de Beg-Meil offre une vue imprenable sur la mer. Au loin, si le ciel est dégagé, vous pourrez apercevoir l’archipel des Glénan.

 

Henri, près de la balise du GR 34, à la pointe de Beg-Meil.

 

Il faudra ensuite passer par un tronçon étroit récemment rénové, entre les hauts grillages des villas cachant l’horizon, pour déboucher sur la charmante plage des Oiseaux. Puis, le sentier côtier monte au-dessus de la roche percée de Bot-Conan. Après un passage sous les pins maritimes, en longeant la mer aux eaux claires et ses criques de couleur orangée, le chemin continue sur la grande plage de Cap-Coz. Avant de finir en beauté sur l’anse de Penfoulic et ses bateaux au mouillage.

 

Le chemin passe à côté de la petite plage cachée des Oiseaux.

 

" Savoir s’arrêter et lever la tête "

Assez plat, le sentier est accessible autant aux familles qu’aux randonneurs aguerris ou novices. En quelques heures ou une demi-journée, libre à chacun de choisir la distance à parcourir selon son rythme et ses goûts.Alain Vanacker, le président de Fouesnant rando, insiste : " En randonnée, il n’y a pas que la marche. Il faut savoir s’arrêter pour profiter des différents paysages qui s’offrent à nous. " Le passionné de randonnée pédestre poursuit : " Et pourquoi pas lâcher sa carte et se laisser guider par les bons conseils de locaux ? Ils vous feront découvrir leurs endroits préférés ! "

Ce mardi-là, à la pointe de Beg-Meil, Henri raconte sa découverte " stupéfiante " du sentier côtier en 1978. Il tombe alors sous le charme de " ce mariage entre la forêt et la mer ", confie le Fouesnantais, parti de Mousterlin pour rejoindre la cale de Beg-Meil.

Au détour du chemin, la surprise est souvent au rendez-vous. " Selon la lumière, l’heure et la météo, les couleurs changent et donnent une touche toujours différente aux paysages "expliquent Monique et Marie-Claude, deux Quimpéroises amoureuses du bord de mer, en route pour le Cap-Coz. Arpenter le GR 34, c’est aussi observer des moments de poésie face au Grand Bleu.

... / ... Lire la suite


Quatre conseils pour apaiser son émotivité - par Les Ormeaux le 25/08/2016 @ 14:38

Le Télégramme, l'info vous suit partout

Jugés fragiles dans une société qui privilégie la maîtrise de soi, les émotifs s'empoisonnent la vie. Pourtant, cette grande sensibilité est aussi une force, à condition d'en comprendre le mécanisme.

 

Beaucoup considèrent l'émotivité comme un handicap. Pour la psychothérapeute et médecin Catherine Aimelet-Périssol, ce trait de personnalité n'est pas un drame. Il n'est qu'« une façon de ressentir son émotion, de signaler le rapport que nous entretenons avec elle. Mais nous vivons dans une époque où règne un diktat du bien-être. Comme nos émotions provoquent en nous un temps de mal-être et nous déstabilisent physiologiquement, elles sont de moins en moins acceptées ». Une émotion est avant tout un événement du corps, qui le déséquilibre momentanément : nausée, transpiration, rougissements intempestifs... Fragilisé, désarmé par sa propre faiblesse, on est tenté d'essayer de se contrôler.

1. Ne pas lutter contre

 

Combattre ce que nous ressentons en aggrave la manifestation, selon Antoine Pelissolo, psychiatre, psychothérapeute (auteur de « Ne plus rougir et accepter le regard des autres », Odile Jacob) : « Réprimer des émotions ne marche jamais. Quand on essaye de se contrôler, un dérèglement se met en place, car nous voulons supprimer quelque chose qui ne peut pas l'être. Des souvenirs intempestifs peuvent alors émerger. Mémoire et émotions court-circuitent le cerveau du haut, le cortex, celui qui réfléchit et prend les décisions. De mauvaises relations se mettent dès lors en place entre le cerveau du bas (le cerveau reptilien, qui assure nos fonctions vitales) et le cortex ; on sait aujourd'hui que des câblages se font moins bien, que les informations ne circulent pas correctement dans ces moments-là, ce qui peut provoquer des réactions inappropriées ou disproportionnées ». Rire à un enterrement, par exemple... 

Parfois, ces dysfonctionnements s'enkystent et s'ancrent dans le temps : il est même possible de le constater visuellement par IRM. Manon, 35 ans, aimerait pouvoir contrôler ses coups de sang, en vain : « Chaque fois que je tente de refouler mon énervement, il finit par se manifester de manière totalement inappropriée, à un moment qui paraît incompréhensible à ceux qui m'entourent ». Il y a ceux qui explosent mais aussi ceux qui se murent : ils en arrivent à se couper de leur corps, adoptent un comportement glacial et distancié vis-à-vis de leur environnement. C'est le cas de François, 49 ans, trader : « Je suis soumis à une pression telle que la seule solution que j'ai trouvée est de me déconnecter de ce qui m'entoure quand le stress envahit mon open space. Depuis petit, j'ai l'impression d'avoir des antennes captant des ondes émises par ceux qui m'entourent, l'environnement dans lequel je baigne. J'en ai souffert car mes parents se battaient. Mes frères et moi nous sommes entraînés à ne pas les entendre, ni nous laisser atteindre par leurs disputes. Conséquence : j'ai du mal à exprimer ce que je ressens. Plusieurs femmes m'ont quitté, m'accusant d'être froid, insensible. Alors que c'est le contraire ».

2. Reconnaître la vertu de l'émotion

 

Comment en finir avec ces deux faces névrotiques de la même médaille ? En s'apaisant, plutôt qu'en refoulant ou en se libérant du trop-plein de façon démesurée. Cela implique de reconnaître les vertus des émotions. Elles ne surgissent jamais par hasard. « Le système émotionnel est directement organisé par le système reptilien. Il a la charge de nous maintenir en vie en nous alertant d'un événement », souligne Catherine Aimelet-Périssol. 

Phénomène infra-verbal, l'émotion prend sa source dans les parties archaïques du cerveau, et nous ne nous apercevons de son existence que bien après son déclenchement. Il faut accepter d'être traversé par elle, « c'est une soupape saine et nécessaire qui peut se produire à la suite d'une tension excessive : nous nous détendons, après une période où nous avons été mis sous pression de façon trop forte, ou après trop d'abstraction et de plongée dans des univers virtuels. L'émotion est vraiment une décharge qui va permettre au système neurovégétatif de se ressourcer et de s'équilibrer », définit le psychanalyste Saverio Tomasella. 

 

« L'émotivité n'est pas une catastrophe, renchérit Antoine Pelissolo. Ce n'est pas quelque chose qui met votre vie en danger, ni une anomalie grave. C'est une tendance que certains ont. Pour l'atténuer, il ne faut pas tenter de s'en protéger. » L'émotion se manifeste quand les informations parvenues au cerveau ont mis ce dernier sur le qui-vive. Mais il ne peut traiter qu'une information et demie à la fois. Or, les êtres sensibles absorbent un plus grand nombre de données. Cette forte réceptivité les expose à des phénomènes de débordement. 

Selon Saverio Tomasella : « En général, l'émotivité découle de la sensibilité. Les individus sensibles reçoivent plus de stimuli, les accueillent de façon plus vive, deviennent perméables à un grand nombre d'informations, de sensations que leur cerveau ne peut pas bien intégrer car elles affluent en trop grand nombre. L'émotion n'est pas un phénomène rationnel. C'est une donnée complexe liée à la mémoire : elle peut en réveiller une ou plusieurs autres, et aboutir à un effet domino qui bouleverse le sujet. »

3. S'isoler quelques minutes

 

À ceux dont la machine intérieure s'emballe, Saverio Tomasella recommande de s'isoler : « Le seul moyen de s'en sortir est de se réfugier dans la solitude, 5 min peuvent suffire ». Il s'agit juste d'éviter les stimulations extérieures que notre interaction avec les autres engendre pour pouvoir faire face à la situation qui nous a bouleversés. Sinon, gare à l'effet boule de neige. Ce moment peut être propice à l'introspection, à une tentative d'élucidation. Car « comme ce phénomène est d'abord physiologique, il est difficile de mettre des images et des mots sur ce malaise diffus, difficile de percevoir, de reconnaître et de nommer soi-même l'émotion », résume le psychanalyste. 

S'intéresser au circuit qu'elle emprunte dans le cerveau, porter son attention sur elle permet de ne pas se sentir impuissant et de réduire son émotivité. Catherine Aimelet-Périssol plaide pour un traitement par la connaissance : « La première chose à faire est d'essayer de s'intéresser au fonctionnement et aux mécanismes cérébraux. C'est un outil extraordinaire de connaissance de soi qui peut nous réconcilier avec nos émotions. Ces dernières sont avant tout provoquées par notre système immunitaire. Savoir les repérer et les cartographier nous aide et nous rassure quand nous sommes envahis par elles, cela donne des repères pour mieux nous orienter ». 

Passé cette exploration intérieure, Antoine Pelissolo conseille d'observer : que se passe-t-il exactement en nous quand surgit l'émotion ? Dans quelles circonstances cela arrive-t-il ? Il s'agit d'essayer de prendre de la distance. « Quand on a identifié les causes, il est possible de s'apercevoir que ce n'est pas magique, que ce phénomène ne tombe pas de nulle part mais qu'il correspond à quelque chose qui s'est passé en soi. Le but est de trouver des moyens d'autoapaisement, de corriger l'excès par soi-même, en évitant de mettre de l'huile sur le feu. »

4. Se relier à son corps

 

Il faudrait donc, dans l'ordre, accepter, comprendre, analyser afin de ne plus être collés à l'émotion. Ensuite ? Tous les thérapeutes préconisent un retour au corps. Il s'agit de reprendre contact avec lui. Ce traitement dépend de chacun. « Il peut prendre la forme d'une activité soit énergique pour ceux qui ont besoin de décharger leurs tensions (course, sports intenses...), soit apaisante (yoga, marche...) », détaille Antoine Pelissolo. 

L'émotivité a évidemment un lien avec la respiration. Tout s'emballe quand le souffle se bloque. Il faut essayer de le travailler pour qu'il devienne ample et doux. Saverio Tomasella précise : « La méditation ou des mouvements simples du corps (balancements, sautillements) calment et libèrent la respiration. En plus de cela, je recommande aux personnes très sensibles une activité artistique passant par le corps : danse, chant, peinture, sculpture... ». Théâtre, comédie sont aussi citées comme antidote par Antoine Pelissolo : « Endosser un rôle permet de vivre des émotions, d'en garder le contrôle sans tenter de les supprimer, de les maîtriser sans tenter de les tuer. » Un moyen ludique de ne plus se sentir manipulé par elles, comme les fils qui agitent des pantins désarticulés. De cesser, avec bonheur, d'en être le jouet.

... / ... Lire la suite


LES SUPER POUVOIRS DE NOTRE CERVEAU - par Les Ormeaux le 24/08/2016 @ 16:17

Les pouvoirs extraordinaires du corps humainFrance2.fr Savez-vous que...

Nous avons, quel que soit notre âge, 100 milliards de neurones ?
Les informations qui circulent dans notre cerveau peuvent aller jusqu’à 400 km/h ?
Nous n’avons pas une seule intelligence, mais au moins huit ?
Notre cerveau est plastique et se modifie tout au long de notre vie?
Nos capacités cérébrales dépendent de la génétique à seulement  20% et de notre environnement et de nos apprentissages à hauteur de 80% ?
Les bébés savent, dès 4 mois et demi, faire des additions et des soustractions ?
Nous avons dans notre cerveau des neurones-miroir qui nous permettent de ressentir de l’empathie pour autrui ?
Quand on écoute de la musique, notre cerveau est beaucoup stimulé et fonctionne à plein régime ?
Nous pouvons tous optimiser notre créativité ?
Nous pouvons activer dans notre cerveau des zones liées à la joie, rien qu’en souriant et même si nous n’en avons pas envie ?
Nous pouvons optimiser et entraîner notre mémoire à n’importe quel âge, avec des astuces
toutes simples ?

 

Des révélations stupéfiantes sur les pouvoirs notre cerveau

Un an et demi après leur aventure aux Etats-Unis sur les pouvoirs extraordinaires de notre cerveau, Adriana Karembeu et  Michel Cymes reprennent la route, en France et en Espagne, pour nous parler des toutes dernières découvertes en la matière.

Avec des scientifiques internationalement reconnus, il expérimenteront des situations troublantes. Adriana prendra par exemple possession du corps de Michel, et inversement, en pensant que c’est son propre corps ! L’occasion de comprendre comment notre cerveau nous permet d’avoir conscience que nous sommes nous, et pas quelqu’un d’autre.

Adriana et Michel apprendront que nous n’avons pas une intelligence mais au moins huit. Une des grandes nouveautés des neurosciences ces trois dernières années. Ils se demanderont quelle est leur intelligence dominante : logico-mathématique, verbale et linguistique, musicale, kinesthésique (motricité fine, sens du mouvement), naturaliste (sensibilité à l’environnement et aptitude à classer le monde en catégories, sous-catégories), visuo-spatiale (capacité à se repérer dans l’espace, à s’imaginer la réalité en 2D ou en 3D), interpersonnelle (intelligence de l’autre, de ses émotions), intrapersonnelle (intelligence de soi, de ses forces, de ses faiblesses) ? Nous pourrons tous jouer avec eux devant notre écran, et ainsi mieux comprendre comment notre cerveau fonctionne et quelles sont nos formes d’intelligence dominantes.

Dans une crèche, au contact de bébés d’un an et demi, ils apprendront que nous avons tous le sens inné du nombre et que les tout petits sont capables de faire des additions et des soustractions à partir de 4 mois et demi ! Une révélation scientifique, aujourd’hui validée par les IRM.

Avec 256 électrodes placées sur leur  crâne, Adriana et Michel testeront aussi leur créativité. Ils se rendront compte que nous pouvons tous l'exercer et l'optimiser. Utile pour sans cesse trouver de nouvelles solutions à des problèmes rencontrés dans la vie de tous les jours.

Avec des comédiens, Adriana et Michel comprendront comment notre cerveau parvient à décrypter les émotions des autres, notamment grâce aux expressions du visage.

Avec le champion de France de la mémoire, Adriana et Michel se rendront à Tolède, en Espagne, pour participer aux championnats internationaux de la mémoire. L’occasion de comprendre comment font ces supermen du cerveau pour retenir plus de 500 nombres dans l’ordre, en seulement 5 minutes ! 

Une expérience ludique et interactive et des révélations stupéfiantes sur le chef d'orchestre de notre corps et de notre conscience : notre cerveau !

Adriana Karembeu et Michel Cymes, un duo gagnant

La complicité et la complémentarité d’Adriana et de Michel ont conquis les téléspectateurs lors des 9 premiers numéros des Pouvoirs extraordinaires du corps humain. Leurs aventures communes et les émotions qu’ils ont partagées ont renforcé leur connivence. Michel Cymes, médecin et animateur préféré des Français, nous livre ses connaissances avec humour, accompagné d’Adriana Karembeu qui a étudié la médecine pendant 3 ans. Un duo de choc pour vivre de nouvelles expériences à la découverte du corps humain.


Au cours de l’émission, Adriana et Michel échangent questions, réponses et réflexions personnelles. Ils nous décryptent ce qu’ils ressentent et nous révèlent comment leur corps et leur cerveau fonctionnent, à travers les différentes expériences qu’ils vivent.

Une émission de découverte pour toute la famille.

Au contact de personnages hors du commun et de scientifiques passionnés, ils vont découvrir de nouveaux  secrets du cerveau et apprendre notamment que nous possédons tous plusieurs intelligences, une découverte enthousiasmante et pleine d’optimisme.

Toutes les informations-clés sont relayées par des infographies d’une grande précision, qui permettent de pénétrer à l’intérieur du corps et du cerveau. Chaque mécanisme est illustré de façon simple et claire. Un vrai cours de sciences-nat’, ludique et spectaculaire.

 

Des rencontres étonnantes et drôles

Adriana et Michel rencontrent des personnalités hors du commun qui savent repousser leurs capacités cérébrales à l’extrême.

Sébastien Martinez est le champion de France de la mémoire. Il n’a que 28 ans mais cet ancien ingénieur de l’Ecole des Mines détient déjà 11 records de France. Il nous apprendra ses techniques. Adriana et Michel les testeront eux-mêmes.

Avec le neuroscientifique  Alessandro Farné, de l’INSERM à Lyon, Adriana et Michel prêteront leur corps à la science et expérimenteront l’impossible : prendre possession du corps de l’autre !

Stephen Wilthshire est un artiste britannique hors normes. Il est capable de dessiner à main levée, rien qu’en faisant appel à sa mémoire, les moindres détails d’une ville qu’il n’a pourtant observée qu’une heure ! Il fait partie des 5 % d’autistes Asperger doués de capacités extraordinaires. Mais pourrions-nous tous accéder à ces pouvoirs et surtout... comment ?

A l’institut aéronautique de Toulouse, nous embarquerons avec des pilotes et nous les mettrons à rude épreuve, en simulant des pannes d’appareil au cours de vols réels. Nous comprendrons ainsi quels sont les effets du stress sur notre cerveau et comment il nous empêche de nous concentrer de façon optimale.

Avec Véronique Garras, Directrice de l’école publique Les Hauldres en région parisienne, nous pourrons constater de façon très claire que nous sommes tous intelligents, mais de façon différente. Et qu’un élève qui n’excelle pas en maths ou en français –et qui est donc considéré en échec scolaire dans bien des cas- a forcément d’autres ressources en lui, qui ne demandent qu’à se révéler. 

Avec Ethan Bortnick, musicien américain de 14 ans, entré dans le livre des records pour avoir fait sa première tournée solo à 9 ans, et avec Matthieu Boré, célèbre jazzman (le « Harry Connick Junior français », comme on l’appelle), nous comprendrons que la musique est bénéfique pour notre cerveau, à tout âge. Que l’on soit musicien chevronné ou simple auditeur, elle stimule nos capacités cognitives de façon incroyablement complète. Et bonne nouvelle : les effets bénéfiques sont les mêmes avec de la musique classique ou du rock!

... / ... Lire la suite


60 millions de consommateurs dénonce la coloration massive des fruits et légumes - par Les Ormeaux le 26/06/2016 @ 14:46

 Dans un hors-série qui sort ce jeudi, le magazine dénonce les pratiques des industries agroalimentaires qui ont recours à la coloration artificielle de certains fruits et légumes.

Jaune d'oeuf, clémentines, olives... De nombreux fruits et légumes feraient l'objet d'une coloration artificielle, selon 60 millions de consommateurs. Dans un hors-série qui sort ce jeudi, intitulé "Agroalimentaire: vérités et mensonges", le magazine pointe les pratiques des industriels qui ont recours très régulièrement à cet artifice sur de nombreux fruits et légumes.

Des olives noires cueillies vertes

Ainsi, le hors-série prend exemple des olives noires qui sont le plus souvent cueillies vertes. Selon la rédactrice en chef du magazine, Adeline Trégouët: "Les industriels les plongent dans une énorme cuve avec de la saumure et injectent massivement de l'air pour oxyder les olives. Elles vont devenir noires et pour fixer cette couleur, ils ajoutent même un additif, du Gluconate de fer qui va leur donner un aspect lisse, ébène, uniforme." Même le jaune d'oeuf n'est pas très naturel.

 
Ainsi selon 60 millions de consommateurs, les producteurs mettent de la canthaxantine, une molécule qui donne au jaune d'oeuf une couleur plus intense. Enfin les clémentines sont aussi dans le viseur du magazine. Elles seraient cueillies vertes et passeraient par une chambre où elles sont exposées à "un gaz à base d'éthylène qui accélère la maturité des fruits pour les rendre complètement oranges".

LIRE LA SUITE SUR L'EXPRESS

... / ... Lire la suite


Dossiers santé - par Les Ormeaux le 20/06/2016 @ 18:55

 Ouest-France, toute l’actualité locale et internationale

Trisomie 21. Le test sanguin préconisé à la place des amniocentèses

La Société française de médecine prédictive et personnalisée a annoncé qu'elle préconisait, en cas de risque de trisomie 21, la réalisation du test génétique de diagnostic prénatal non-invasif dans le sang maternel pour éviter les amniocentèses.

 

Soulignant que les amniocentèses (ponction du liquide amniotique par seringue) comportent des risques pour l'enfant et la mère, la SFMPP estime que le dispositif de dépistage de la trisomie 21, « offert systématiquement aux femmes enceintes depuis 2009, devrait s'enrichir très rapidement des avancées majeures », dans un avis adopté lors de son congrès annuel jeudi et vendredi.

« L'intérêt médical de ces tests génétiques dans ce domaine sensible de la médecine prédictive est aujourd'hui parfaitement établi », a déclaré le Pr Pascal Pujol, président de la SFMPP et généticien, cité dans un communiqué.

Amniocentèses dangereuses et inutilesCes tests sont disponibles et remboursés depuis plusieurs années dans différents pays, observe-t-il. Ils doivent être mis à la disposition des couples demandeurs « au plus vite afin d'éviter des pertes de chance », ajoute-t-il, soulignant que certaines amniocentèses dangereuses sont « désormais inutiles ».

Sur 800 000 naissances par an en France, plus de 20 000 amniocentèses sont réalisées au titre du dépistage prénatal de la trisomie 21.
Un prix élevé mais qui décroît« Cet examen n'est pas anodin puisqu'il entraîne des risques de décès du foetus dans près de 0,5 % des cas. De plus, seulement 5 % des amniocentèses conduisent à confirmer un diagnostic de trisomie. Autrement dit, l'amniocentèse est effectuée 95 fois sur 100 pour rien et entraîne la perte de près de 100 foetus non atteints par an en France », note la SFMPP.

Le dépistage génétique de la trisomie 21 est réalisable dès la dixième semaine de grossesse. Ce test reste encore onéreux, entre 400 et 700 euros, mais fait l'objet d'une forte décroissance continue en termes de coût.

« Les enjeux économiques sont très importants. Aux Etats-Unis, le nombre de tests DPNI réalisé en 2015 s'élève à environ 1 million. En France, comparativement, les amniocentèses ont un coût variant entre 1 000 et 1 300 euros », indique la SFMPP.

Fiabilité supérieure
Les gynécologues-obstétriciens militent depuis plusieurs années pour que ce test soit mis à la disposition des patientes à risque.
Dès 2013, le Comité d'éthique (CCNE) s'était dit favorable à l'introduction en France de ce dépistage, dans un premier temps, chez les femmes à risque. Mais son introduction a tardé notamment pour des raisons éthiques. En novembre, la Haute autorité de santé avait estimé que ces nouveaux tests prénataux étaient efficaces. Elle étudie depuis le cadre de leur utilisation.

Selon le Pr Pujol, ce qui serait « éthiquement discutable serait de poursuivre les indications de l'amniocentèse pour le dépistage telle qu'on la pratique, entraînant la perte de près de 100 enfants non atteints par an, alors que des tests sanguins non invasifs existent et sont très supérieurs en fiabilité ».

Glyphosate. La France s'opposera au renouvellement de l'autorisation

Ségolène Royal, la ministre française de l'Environnement, annonce ce lundi que la France votera contre le renouvellement de l'autorisation dans l'UE du glyphosate.

Concernant « la question du glyphosate qui revient, la France votera contre », a déclaré Mme Royal à son arrivée à un conseil des ministres de l'Environnement européens dans la capitale luxembourgeoise. L'autorisation de cette substance active contenue dans les pesticides les plus utilisés en Europe (comme le RoundUp de Monsanto mais aussi des produits concurrents de Bayer, Syngenta, BASF ou Dow Agrosciences) arrive à expiration à la fin du mois de juin.

La question de son renouvellement fait l'objet depuis plusieurs mois de débats infructueux entre les représentants des États membres et la Commission européenne.  En l'absence de majorité qualifiée lors d'un vote le 6 juin au sein d'un comité technique, le sujet a été renvoyé à un comité d'appel qui se réunira vendredi, à moins d'une semaine de la date butoir.

Malte ne sera pas contreCe comité d'appel rassemble les États membres à un niveau de représentation supérieure à la première instance, sous présidence de la Commission également. Les modalités de vote, à la majorité qualifiée (55 % des États et 65 % de la population), sont les mêmes.

Selon des sources européennes, un seul État avait alors voté contre, Malte, et vingt avait voté pour une prolongation temporaire. La France et l'Allemagne s'étaient notamment abstenues, selon ces sources, contribuant avec d'autres à faire capoter le vote.  Défenseurs et opposants du glyphosate se déchirent sur son risque cancérigène, études scientifiques à l'appui. 

Tramadol. Surdosé, l'antidouleur peut s'avérer mortel chez l'enfant

L'antidouleur Tramadol peut, selon l'Agence du médicament, provoquer chez l'enfant des symptômes graves, voire mortels. L'ANSM recommande ainsi aux médecins d'être plus précis dans leur posologie et aux parents de respecter les prescriptions.

Vomissements, rétrécissement des pupilles, convulsions, arrêt respiratoire… L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) vient de mettre en garde médecins et parents sur le surdosage chez l'enfant de solutions buvables antidouleurs contenant du Tramadol, un dérivé de l'opium.

Difficultés à respirer et arrêt respiratoireSur son site internet, l'ANSM liste les symptômes graves et potentiellement mortels liés à ce surdosage et assure que les solutions buvables vendues sous le nom de Topalgic etContramal (médicaments prescrits par les médecins afin de traiter des douleurs modérées à intenses) sont concernées.

Pour émettre son communiqué d'information, l'ANSM s'est basé sur plusieurs cas de surdosage récemment signalés en France. Des vomissements, un rétrécissement des pupilles ou encore des convulsions ont été signalés chez de jeunes patients ayant ingéré une trop forte de quantité de Tramadol.

Par ailleurs, d'autres symptômes plus graves et potentiellement mortels se seraient manifestés. Parmi eux, des difficultés à respirer pouvant mener à l'arrêt respiratoire.
L'ANSM évoque des « erreurs médicamenteuses pouvant être d'évolution fatale » qui sont « principalement liées à un manque d'information ou à des incompréhensions de la posologie » indiquée par les médecins au moment où le traitement est prescrit.

Exprimer la posologie d'une façon très préciseL'ANSM recommande alors aux parents de respecter à la lettre les prescriptions des médecins. De leur côté, ces derniers se voient recommander d'exprimer la posologie (nombre de gouttes et fréquence d'administration) d'une façon très précise. 

Les pharmaciens sont, eux, invités à écrire les informations liées à la posologie en toutes lettres sur les flacons.

À noter que, dans le même temps, les notices et étiquettes des traitements pour enfant contenant du Tramadol sont en train de subir un lifting.  Le Di-Antalvic,, l’un des antidouleur les plus prescrits, était retiré du marché. Suite à un nombre conséquent de décès par surdosage, notamment en Grande-Bretagne. Assez logiquement, les ventes de spécialités à base de tramadol ont connu un bond : 30 % en un an, même si elles font partie des médicaments uniquement prescrits sur ordonnance.

Surveillance renforcée

« On avait anticipé le retrait du Di-Antalvic, le tramadol étant un médicament équivalent, en termes de puissance antalgique », a expliqué Nathalie Richard, responsable du département Stupéfiants et psychotropes à l’Afssaps. « On avait prévu qu’il y aurait un report vers le tramadol ».

Une surveillance spécifique sur les spécialités à base de tramadol (Tramadol, Ixprim, Topalgic, Contramal…) avait ainsi été mise en place

De premiers résultats sont attendus « dans les prochains jours ». Ils concernent « les problèmes d’abus, de dépendance et de sevrage, tout ce qui est addicto-vigilance », a précisé le Dr Richard.

«

Les applications pour smartphone et les sites internet permettant aux femmes qui veulent un enfant de calculer leur date d'ovulation ne seraient pas efficaces.

Seuls un site internet sur 20 et une appli sur 11 ont indiqué sans se tromper la période de fécondité optimale d'une utilisatrice-test imaginée par des chercheurs américains. Bilan : selon des chercheurs américains, les applications pour smartphones et autres sites internet permettant aux femmes qui veulent un enfant de calculer leur date d'ovulation afin d'augmenter les chances de grossesse ne seraient pas efficaces. 

Un cycle de 28 jours... ou pasDans leur étude publiée dans Obstetrics and Gynecology, les scientifiques expliquent avoir voulu tester l'efficacité de ces outils high-tech. Ils ont alors créé des profils sur les différents services en ligne proposant de maximiser les chances de tomber enceinte. Les données entrées dans les divers programmes correspondaient à une utilisatrice au cycle menstruel régulier de 28 jours.

Or c'est loin d'être le cas de toutes les femmes, d'où les erreurs constatées, expliquent les chercheurs. « Si la plupart ovule au 14e jour de leur cycle menstruel, certaines vont ovuler à J-16 ou même à J-17 », indique l'étude.

Consultés à titre indicatifPreuve encore de l'inefficacité de tels outils : une fois la date des dernières règles entrée dans le système, 80% des sites et 87% des applis ont bel et bien réussi à calculer la date d'ovulation des utilisatrices. Mais seuls un portail internet sur 20 et trois plateformes pour mobiles sur 33 ont déterminé la période de fécondité optimale sans erreur.
 

En conclusion, les experts soulignent que les applis et les sites peuvent être consultés à titre indicatif, mais ne doivent pas non plus provoquer un « stress », potentiellement« nuisible à la fertilité ». Les scientifiques recommandent à une future mère qui souhaite connaître la période la plus propice à la conception d'un enfant de « d'abord comprendre comment fonctionne son corps ». Ainsi, la fécondité d'une femme est à son maximum entre le dixième et le quinzième jour après le début des règles, si le cycle est de 28 jours. Il y a deux problèmes importants avec le tramadol : il peut y avoir un problème d’abus, d’effet recherché particulier, mais également un problème à l’arrêt du traitement », a analysé le Dr Richard. « Des signes » assez invalidants «, de type anxiété, confusion, agitation, peuvent survenir à l’arrêt du traitement, incitant le patient à le reprendre. »

Prudence dans la prescription

« Pour l’instant, en termes d’abus et de dépendance, ce n’est pas alarmant », a-t-elle tempéré. « Les données dont on dispose actuellement ne justifient pas un retrait », a-t-elle estimé, soulignant qu’« il y a assez peu de médicaments antidouleur de palier II ».

En revanche, au vu des résultats complets des études, l’Afssaps devrait insister sur le fait que le tramadol « n’est pas un médicament anodin »« Les effets qu’on retrouve avec le tramadol, qui sont connus, doivent inciter les médecins à plus de prudence dans la prescription », selon le Dr Richard.

Mise en garde sur les  avec la solution buvable  chez l’enfant http://ow.ly/QQqj301k9lv 

Les applications pour smartphone et les sites internet permettant aux femmes qui veulent un enfant de calculer leur date d'ovulation ne seraient pas efficaces.

Seuls un site internet sur 20 et une appli sur 11 ont indiqué sans se tromper la période de fécondité optimale d'une utilisatrice-test imaginée par des chercheurs américains. Bilan : selon des chercheurs américains, les applications pour smartphones et autres sites internet permettant aux femmes qui veulent un enfant de calculer leur date d'ovulation afin d'augmenter les chances de grossesse ne seraient pas efficaces. 

Un cycle de 28 jours... ou pasDans leur étude publiée dans Obstetrics and Gynecology, les scientifiques expliquent avoir voulu tester l'efficacité de ces outils high-tech. Ils ont alors créé des profils sur les différents services en ligne proposant de maximiser les chances de tomber enceinte. Les données entrées dans les divers programmes correspondaient à une utilisatrice au cycle menstruel régulier de 28 jours.

Or c'est loin d'être le cas de toutes les femmes, d'où les erreurs constatées, expliquent les chercheurs. « Si la plupart ovule au 14e jour de leur cycle menstruel, certaines vont ovuler à J-16 ou même à J-17 », indique l'étude.

Consultés à titre indicatifPreuve encore de l'inefficacité de tels outils : une fois la date des dernières règles entrée dans le système, 80% des sites et 87% des applis ont bel et bien réussi à calculer la date d'ovulation des utilisatrices. Mais seuls un portail internet sur 20 et trois plateformes pour mobiles sur 33 ont déterminé la période de fécondité optimale sans erreur.

En conclusion, les experts soulignent que les applis et les sites peuvent être consultés à titre indicatif, mais ne doivent pas non plus provoquer un « stress »potentiellement« nuisible à la fertilité ». Les scientifiques recommandent à une future mère qui souhaite connaître la période la plus propice à la conception d'un enfant de « d'abord comprendre comment fonctionne son corps ». Ainsi, la fécondité d'une femme est à son maximum entre le dixième et le quinzième jour après le début des règles, si le cycle est de 28 jours.

... / ... Lire la suite


La vitesse diminuée de 20 km/h sur des tronçons de routes dès cet été ? - par Les Ormeaux le 18/06/2016 @ 15:20

 La vitesse sur des portions de routes nationales et autoroutes pourrait être diminuée très prochainement en Île-de-France. Explications.  

Il va falloir lever un peu le pied. En Île-de-France, la vitesse pourrait baisser cet été de 20 km/h heure sur 46 kilomètres de routes et autoroutes, révèle Le Parisien vendredi.

A en croire les informations du quotidien, dès le 4 juillet, quatre ou cinq portions de routes nationales et d'autoroutes de la région verront leur vitesse limite réduite de 20km/h, alors que près de 400 000 véhicules empruntent ces routes chaque jour.

Réduire les bouchons, le bruit et la pollution

L’objectif est de "limiter l'effet accordéon du trafic et donc de retarder la création de bouchons", estime le directeur des routes d'Ile-de-France, Eric Tanays, interrogé par Le Parisien. Mais pas seulement. Les autorités souhaitent également diminuer le bruit et la pollution et augmenter la sécurité routière, avec moins de freinages brusques.

Dans le détail, les portions de routes et autoroutes concernées seraient l’A115 sur 11 km, qui passerait de 110 à 90 km/h, l’A12 sur 4 km (130 à 110 km/h), la N10 sur 5 km (110 à 90 km/h), la N6 sur 6 km (110 à 90 km/h) et enfin l’A104 sur 19 km (110 à 90 km/h).

 
Il y a un an, le périphérique parisien avait lui aussi connu une baisse de sa limitation de vitesse, en passant de 80 km/h à 70 km/h. Une mesure qui a permis une réduction des accidents de 15,5%, selon le quotidien.

... / ... Lire la suite


J.Y LE DREAU : l’homme lige du maire. - par Les Ormeaux le 17/06/2016 @ 13:24

Suite à la diffusion de la chronique de J-Y Le Dréau datée du 5 mars 2016 « La tentation de Spinosi », Monsieur Vincent Esnault, représentant du groupe « Fouen en avant » entend faire valoir le droit de réponse suivant.

Ce n’est pas d’aujourd’hui que JY-Le Dréau utilise, par le biais de ses articles, les moyens de la municipalité pour stigmatiser les opposants à son employeur, le maire de Fouesnant.

On trouve ses publications sur le site officiel de la mairie (regard du mois- de JYLD) ainsi qu’en tirages papier à plusieurs centaines d’exemplaires diffusés, entre autres, à l’Archipel et jusqu’à l’office de tourisme ! Dans cet article du 04 mars 2016, le plumitif se plaint : «…être donné en pâture au public... » Subir des : «..attaques ad hominem.. ». C’est pourtant exactement ce qu’il pratique à longueur de chroniques depuis 8 ans.

Il va d’ailleurs cette fois, habilement, jusqu’à donner des consignes de votes futurs contre l’élu que je suis et suggérer, en filigrane, de m’importuner par téléphone. Lui qui n’a aucun mandat, ne réside pas dans notre commune et ne paie donc pas ses impôts à Fouesnant, se permet d’écrire que le maire devrait ignorer mes questions au conseil municipal! Son argument majeur : « ..et moi, je rentre toujours avec une heure de retard à la maison.. » ainsi que : « ..pour que je ne dîne plus seul le soir des conseils municipaux.. ». Il est pourtant, vraisemblablement, le seul dans le public à être rémunéré pour assister aux conseils. Bel exemple de considération pour l’assemblée démocratique, à l’aune de son confort personnel.

Ce qui lui a particulièrement déplu vient du fait que mon groupe ‘Fouen en avant’ ait voulu connaître son statut. Retraité de l’enseignement, il a signé un contrat de collaborateur de cabinet en juin 2008 ; (malgré une prise de poste en mars 2008 !).

Ce statut ne pouvant légalement être prolongé au-delà de l’âge de 67 ans dans la fonction publique, le maire l’a reconduit, en lui créant un contrat de vacataire pour 2015 (décision surprenante, la limite d’âge étant la même !). Après mes questions posées sur son statut le 10 février 2016, un contrat de prolongation similaire lui est accordé et signé le 15 février malgré son âge de 69 ans. (Précision : contrat de vacataire d’une rémunération de 1050 € net pour 22 heures/semaine, pour écrire un regard, un portait et une participation au magazine municipal trimestriel). J’ai donc saisi le préfet afin qu’il rappelle au maire les conditions d’emploi dans la fonction publique.

Contrairement à ce qu’indique Monsieur Le Dréau, ce qui est en cause n’est pas son âge mais uniquement le fait que son activité est exercée, sur des fonds publics, en violation des règles de la fonction publique. S’il est certain que des personnes d’un âge « honorable » tiennent aujourd’hui encore, cela est heureux, un rôle éminent au sein de la société civile, ces dernières sont des acteurs de la sphère publique ou privée, dont l’activité n’est assujettie à aucune limite d’âge, et qui ne doivent leur réussite qu’à elles-mêmes, sans se rémunérer sur des fonds publics en violation des règles de la fonction publique territoriale. Suite à l’intervention du Préfet, chargé de veiller au respect de la légalité, il a été mis fin au contrat de Monsieur Le Dréau. Ceci permettra d’économiser plus de 16000 euros par an sur les finances locales. Dans le même temps, la mairie, pour baisser sa masse salariale, se séparait d’une jeune employée en CDD au service communication ainsi que du chargé de mission Natura 2000. Il y a d’évidence des emplois bien plus indispensables que d’autres aux yeux du maire. Comme le groupe que je représente, je trouve choquant en tant que contribuable fouesnantais que nos impôts servent, par des publications sur le site officiel de la mairie, à malmener l’opposition. Ceci d’autant plus que la municipalité ne nous accorde aucun moyen équivalent pour faire valoir notre opinion.

... / ... Lire la suite


L’ACTIVITÉ PHYSIQUE, VOTRE MEILLEURE ALLIÉE - par Les Ormeaux le 11/06/2016 @ 17:02

Pour bien vieillir Trente minutes d’activité physique par jour, on ne le répétera jamais assez, c’est indispensable pour rester en forme plus longtemps et garder le moral !

Activité physique ne rime pas forcément avec sport

Tout exercice, qui met votre corps en mouvement et l’amène à dépenser de l’énergie, est à prendre en compte : jardiner, bricoler, monter des escaliers, descendre une station plus tôt dans les transports en commun, faire les courses à pied ou promener son chien… Alors, multipliez les prétextes pour « bouger » ! D’autant que l’activité physique – surtout quand on s’y adonne le matin – est un excellent moyen pour lutter contre la fatigueElle peut également aider à réduire les douleurs au niveau des articulations. Et si vous n’avez pas le temps ou l’envie d’y consacrer 30 minutes d’affilée, vous pouvez la fractionner en 3 séances de 10 minutes.

Trente minutes d’activité physique par jour pour rester en forme longtemps et garder le moral.

La meilleure façon de rester en forme

Trente minutes d’exercice par jour, associées à une alimentation équilibrée, sont tout indiquées pour améliorer sa condition physique, conserver une bonne tonicité musculaire, de la souplesse et de l’équilibre, mais aussi pour prévenir le diabète ainsi que les maladies cardiovasculaires. Elles permettent de lutter contre l’embonpoint et de limiter les risques de fractures dues à l’ostéoporose, car elles aident à préserver le capital osseux.

Comment maintenir une activité physique régulière ?

La vie quotidienne nous offre bien des occasions de faire de l’exercice, autant les saisir ! Vous pouvez ainsi vous fixer des objectifs, que vous jugez réalisables, et les tenir à votre propre rythme sans trop forcer. C’est excellent pour le moral. Et pour vous motiver davantage et sur la durée, vous pouvez planifier des activités avec des amis, par exemple, une ou deux séances d’aquagym qui vous permettront de vous muscler en douceur (le corps étant porté par l’eau), sans jamais ressentir la moindre courbature. Et, plus que l’intensité de l’effort, c’est la régularité qui est bénéfique. Mieux vaut « bouger » 10 à 30 minutes tous les jours que 3 heures une fois par semaine. Cette régularité est également à rechercher si vous pratiquez un sport qui se distingue de l’activité physique par un effort plus soutenu.
Découvrez les différentes activités et l’intensité avec laquelle les pratiquer en suivant 
le lien.

 

 

la bonne idéeLA BONNE IDÉE

 

 

 

Pratiquer une activité physique en groupe, c’est mieux !

« Le week-end, je fais de la randonnée. J’aimerais partager ce plaisir avec d’autres et les faire profiter de mon expérience. » (Violaine, 61 ans)

Vous pouvez déjà en parler autour de vous, convaincre votre entourage et créer un groupe. Vous pouvez aussi partager votre expérience sur votre réseau social, ou encore participer à des actions comme le programme D-marche, initié par l’association Adal (À la Découverte de l’Âge Libre) qui organise des challenges collectifs pour inciter les personnes de tout âge à marcher davantage et… ensemble ! Pour en savoir plus, découvrez le programme 
D-marche

... / ... Lire la suite


Vidéos de divers chanteurs, groupes celtes, cercles celtiques regroupées - par Les Ormeaux le 01/05/2016 @ 17:32

Les Prêtres - Hymne à la joie - Les Choristes - ''Vois Sur Ton Chemin''

 

Bonjour à tous, vous plairait-il que je mette des vidéos dans les nouvelles ou
trouvez-vous 
cela inapproprié ? 

Donnez-moi  votre avis en m'envoyant un courriel. Recopiez cette adresse dans votre messagerie: 
webmaster@fouesnant-les-ormeaux.fr   Merci 
       
   
  

Les Choristes - ''Vois Sur Ton Chemin''. ( En Concert )

 


 Vidéo du Cercle celtique 'Eostiged ar Stangala" de Quimper (2013)

  
 

Vidéos musicales pour le plaisir


 Les Marins d'Iroise - Santiano (clip officiel)


 

Vidéos de divers chanteurs et groupes celtes


bagadig cap-caval et bugale ar-vro-vigouden - brodeuses 2010



  
 
Vidéos de divers chanteurs et groupes celtes

bagadig cap-caval et bugale ar-vro-vigouden - brodeuses 2010



  
 


Vidéos de divers chanteurs


  

 


 




Laurent Gerra parodie Michel Galabru Fabrice Luchini


 

... / ... Lire la suite


Pays fouesnantais. Ce qui se passera en 2016 - par Les Ormeaux le 07/01/2016 @ 15:51

Le nouveau centre de secours, implanté dans le Parc d'activités des Glénan, à Pleuven (Finistère), sera opérationnel pour la fin juin 2016.
Le nouveau centre de secours, implanté dans le Parc d'activités des Glénan, à Pleuven (Finistère), sera opérationnel pour la fin juin 2016. 
Ouest-France
 

PLAN LOCAL D’URBANISME (PLU)

ShemaPLU
Pour en savoir plus rendez-vous  sur le site officiel : 
http://ville-fouesnant.fr/les-services/urbanisme/plan-local-durbanisme-plu


Plan local d’urbanisme, submersion marine, implantation d'un cinéma, tous les projets qui doivent être bouclés ou initiés dans le Pays fouesnantais (Finistère) en 2016.
De nombreux projets aboutiront ou seront amorcés en 2016, dans le Pays fouesnantais (Finistère).

À venir, une nouvelle station d'épuration à Penfallut, un cinéma à Fouesnant, la présentation du Plan local d'urbanisme (PLU) de l'ensemble des mairies, ainsi que le plan de prévention des risques naturels littoraux (PPRNL). Sans oublier un centre de secours flambant neuf. Il sera opérationnel fin juin, dans le parc d'activités des Glénan, à Pleuven (Finistère).

Les Verts jugent « opaque » la politique du maire (OUEST FRANCE du 6 nov 2015)

Vincent Esnault, conseiller municipal d'opposition (Les Verts), réclame des « éclaircissements » sur de nombreux dossiers communaux. Il demande aussi « d'être traité à l'égal des autres élus ».

Les conseillers municipaux du groupe d'opposition « Fouen en avant » (Les Verts) n'arriveraient toujours pas, selon eux, à nouer le dialogue avec la majorité menée par Roger Le Goff (Les Républicains). Ils reprochent un « manque de transparence au niveau de la transmission des documents qu'ils réclament ».

 

 

Plan local d'urbanisme

« Notamment sur le Plan local d'urbanisme (PLU), souligne Vincent Esnault. Cela fait 14 ans que le projet est lancé, notre groupe s'est énormément impliqué dans son élaboration. Nous avons fait de nombreuses remarques qui, systématiquement, n'étaient pas prises en compte. Dernièrement, les services de la préfecture qui ont rencontré la commission fouesnantaise ont pointé du doigt les manquements qui sont les mêmes que ceux que nous avions déjà soulevés. Le maire n'avait pas voulu en tenir compte. Il a donc fallu revoir entièrement la carte. »

Des remarques qui portent sur l'application de la loi littoral sur les secteurs de Kerbader, Par-Veil-Aël et principalement sur le nord de la commune. Un PLU qui, contrairement au Plan d'occupation des sols (POS), doit être réalisé en concertation avec la population avant 2017. « Comme la commune a dû gérer une quinzaine de contentieux au tribunal administratif, au même titre que les autres élus, nous demandons à avoir connaissance de l'avis de l'avocat sur ces dossiers-là. »

Mairie

Autre sujet de discorde : le coût de l'extension de la mairie. « Nous avons découvert ce projet d'extension par hasard, avec un coût initial annoncé à 2 300 000 € (hors taxes), frais d'honoraires de l'architecte compris. Un coût qui nous paraît exorbitant au regard de l'endettement de la ville de Fouesnant. Après un recours, on nous a présenté un nouveau projet à 1 500 000 €. Mais après le dernier conseil municipal le coût est à nouveau remonté à 2 200 000 €. La question se pose donc : quel est le coût réel et global de ces travaux et comment les finance-t-on ? »

Île du Loch

Pour Vincent Esnault, la société de Vincent Bolloré « bénéficie de la complaisance de la mairie de Fouesnant ». L'élu vert tient à rappeler que le maire avait, par des questions écrites, été interpellé dès juin 2014 sur l'ampleur des travaux réalisés sur l'île du Loch dans l'archipel des Glénan, alors qu'aucune demande ou déclaration de travaux n'avait été enregistrée en mairie. Depuis, la justice a tranché et la société Bolloré a été condamnée à verser des dommages et intérêts à l'association Bretagne vivante. Pas suffisant pour Esnault qui « demande expressément au maire de saisir la juridiction compétente et de dresser des constats d'infraction. »

... / ... Lire la suite


Orientations budgétaires : les prévisions pour 2015 - par Les Ormeaux le 04/03/2015 @ 19:13

Ouest-France, toute l’actualité locale et internationale Après une année de transition en 2014, les nouvelles équipes municipales ont arrêté le projet de territoire pour les cinq ans à venir.

Domaine économique

La communauté a été approchée par Agrocampus Ouest pour un partenariat autour d'un projet de plateforme collaborative à destination des professionnels, en lien avec la filière aquacole. Au-delà du volet technologique, le projet permettra d'accueillir des entreprises en incubation. Un bâtiment sera construit sur le site de Beg-Meil, destiné à la création ou au développement des entreprises aquacoles. Dans le domaine du tourisme, activité économique majeure du territoire, le président Roger Le Goff souhaite renforcer l'image de « riviera bretonne ».

Environnement

Le réaménagement de la déchetterie de Kerambris, prévu d'ici deux ans, est estimé à 1,6 million d'euros. Autre projet, la création d'une mini-déchetterie à Bénodet. Dans le cadre de la reconquête de l'eau, quatre axes sont définis, comme la ressource en eau potable et la protection contre les risques d'inondation. Le programme de lutte contre les algues vertes a entraîné l'adhésion de 96 % des exploitations concernées. Une réflexion sur le transfert de la production d'eau potable à la communauté sera menée.

Équipement

Construction d'un centre de secours dans le parc d'activités des Glénan et deux logements à la caserne de gendarmerie.

Nouvelles technologies

Aux quatre postes prévus l'année passée pour la montée du haut débit, viendront s'ajouter trois nouveaux sous-répartiteurs (Pointe Saint-Gilles, Kerleven et Mousterlin). Réflexion pour s'engager auprès des écoles publiques pour les usages du numérique.

Cohésion sociale

Depuis le mois de septembre, la CCPF se charge du transport de la banque alimentaire. Étude sur la faisabilité d'une épicerie sociale.

Mutualisation

Des communes à la communauté : ingénierie eau et assainissement, services informatiques, et projets : voirie, réseaux.

... / ... Lire la suite


Impôt. Une nouvelle taxe dans le Pays fouesnantais - par Les Ormeaux le 04/03/2015 @ 19:11

  • Ouest-France, toute l’actualité locale et internationaleCommunauté de communes du pays de Fouesnant : une nouvelle taxe envisagée.
    Communauté de communes du pays de Fouesnant : une nouvelle taxe envisagée. | Google maps
 

Le débat d’orientation budgétaire était à l’ordre du jour du conseil communautaire du pays de Fouesnant, jeudi, à Gouesnac’h.

 

« Le produit fiscal de la communauté de communes a évolué en moyenne de 8 % par an de 2010 à 2013. Mais, en 2014, cette évolution s’est quasiment arrêtée puisque la progression n’a été que de 0,4 %. C’est vraiment un coup de frein », regrette le président de la communauté de communes, Roger Le Goff.

La baisse de la dotation de fonctionnement annoncée par la loi de finances va faire perdre 200 000 € en 2015 à la communauté de communes du pays de Fouesnant (CCPF). D’où la nécessité d’envisager la mise en place d’une taxe sur le foncier bâti, qui n’existait pas au niveau de la communauté jusqu’ici.

« Le bureau propose de ne pas modifier les taux de la taxe d’habitation, du foncier non bâti et de la cotisation foncière des entreprises. Par contre, la création d’une taxe sur le foncier bâti est envisageable dès 2015, afin de permettre à la CCPF de faire face à la diminution des dotations de l’État et de maintenir ses investissements pour soutenir l’économie locale. »

  • Communauté de communes du pays de Fouesnant : une nouvelle taxe envisagée. | Google maps

... / ... Lire la suite


Comment les nouvelles technologies vont changer la médecine - par Les Ormeaux le 29/11/2014 @ 14:17

Par  publié le S'il est un univers habitué à intégrer les derniers résultats de la recherche, c'est bien celui de la médecine. En charge de la chaire de médecine de la Singularity University, Daniel Kraft explique en quoi les percées actuelles vont modifier le secteur.

 
 


S'il est un univers habitué à intégrer les derniers résultats de la recherche, c'est bien celui de la médecine. En charge de la chaire de médecine de la Singularity University, un recoupement d'entrepreneurs high tech de la Silicon Valley, Daniel Kraft explique en quoi les percées actuelles vont modifier le secteur. 
La prévention personnalisée

"Imaginez, vous aurez dans votre téléphone portable des outils pouvant mesurer votre température, votre pouls [il sort son téléphone et lance sa propre application pour faire office de démonstration, ndlr]. Votre téléphone, posé sur votre lit, pourrait même mesurer la qualité de votre sommeil en fonction des vibrations de votre lit. Dès lors, vous pourrez analyser vos habitudes et modifier votre comportement."

Les prescriptions personnalisées

"Si on connaît votre génome grâce aux progrès de la cartographie génique, si on connaît bien vos données physiologiques grâce au "quantified self", on peut adapter la dose prescrite à vos besoins. Quand vous prenez de l'aspirine pour un mal de tête, vous prenez un comprimé. Mais peut-être que vous aurez le même effet avec 80% de la dose. Alors que votre voisin aura peut-être besoin de deux fois plus."

Le retour de la thérapie génique

"La thérapie génique a connu des échecs dramatiques. Le problème est qu'on n'arrivait pas à bien cibler où les gènes que l'on voulait introduire allaient se positionner dans l'ADN. Maintenant, grâce, notamment, à des outils comme le CRISPR/Cas9 - pour la mise au point duquel une Française, Emmanuelle Charpentier, a reçu un Breakthrought Prize - cela va changer. On sera capable de bien mieux maîtriser l'insertion des gènes d'intérêt dans le génome. La thérapie génique va revenir sur le devant...

La prévention personnalisée

"Imaginez, vous aurez dans votre téléphone portable des outils pouvant mesurer votre température, votre pouls [il sort son téléphone et lance sa propre application pour faire office de démonstration, ndlr]. Votre téléphone, posé sur votre lit, pourrait même mesurer la qualité de votre sommeil en fonction des vibrations de votre lit. Dès lors, vous pourrez analyser vos habitudes et modifier votre comportement." 

Les prescriptions personnalisées

"Si on connaît votre génome grâce aux progrès de la cartographie génique, si on connaît bien vos données physiologiques grâce au "quantified self", on peut adapter la dose prescrite à vos besoins. Quand vous prenez de l'aspirine pour un mal de tête, vous prenez un comprimé. Mais peut-être que vous aurez le même effet avec 80% de la dose. Alors que votre voisin aura peut-être besoin de deux fois plus." 

Le retour de la thérapie génique

"La thérapie génique a connu des échecs dramatiques. Le problème est qu'on n'arrivait pas à bien cibler où les gènes que l'on voulait introduire allaient se positionner dans l'ADN. Maintenant, grâce, notamment, à des outils comme le CRISPR/Cas9 - pour la mise au point duquel une Française, Emmanuelle Charpentier, a reçu un Breakthrought Prize - cela va changer. On sera capable de bien mieux maîtriser l'insertion des gènes d'intérêt dans le génome. La thérapie génique va revenir sur le devant de la scène." 

La modernisation des essais cliniques

"Cette amélioration est plus technique mais pas inintéressante. Aujourd'hui, les essais cliniques, et leur suivi, sont très chers et inefficients. On mesure quelques données et on se repose en partie sur des déclarations spontanées. Mais si vous avez des applications pour suivre simplement plusieurs données médicales définies, vous aurez des résultats plus fins immédiatement. On pourra ainsi avoir accès au nombre de pas effectués chaque jour, à la qualité du sommeil, à la pression sanguine en direct. En outre, en analysant ces données, certaines molécules déjà connues pourraient se révéler porteuses de nouvelles qualités." 


En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/comment-les-nouvelles-technologies-vont-changer-la-medecine_1627033.html#l1bAgdOD2cAfbzSG.99

... / ... Lire la suite


La Lune est le satellite naturel de la Terre - par Les Ormeaux le 26/09/2014 @ 14:32

 PhotoTuxBoard
La Lune est le satellite naturel de la Terre. Par sa visibilité, elle a toujours constitué un sujet d’intérêt pour les humains. Avec la Terre, elle est, à ce jour, le seul astre que l’Homme a pu explorer en personne. Le premier être humain à y avoir marché est Neil Armstrong le 21 juillet 1969 à 02 h 56 UTC.
La distance caractéristique entre la Lune et la Terre est de 384 402 km.
Le diamètre moyen de la Lune est de 3 474 km.


On peut considérer la Terre et la Lune comme un couple planétaire, l’influence gravitationnelle perturbatrice du Soleil étant appréciable par rapport à leur interaction mutuelle. Elles tournent autour de leur centre de masse commun, le barycentre du système double.
Comme ce dernier se trouve à l’intérieur de la Terre, à environ 4 700 kilomètres de son centre, le mouvement de la Terre est généralement décrit comme une « oscillation ». Vues de leur pôle nord, la Terre et la Lune tournent sur elles-mêmes, la Lune tourne autour de la Terre et cette dernière tourne autour du Soleil, tous ces mouvements s’effectuant dans le sens direct (ou encore anti-horaire, c’est-à-dire contraire à celui des aiguilles d’une montre).

La période de rotation de la Lune est la même que sa période orbitale et elle présente donc toujours la même face à un observateur terrestre.
Cette rotation synchrone résulte des frottements qu’a entraînés la marée de la Terre sur la Lune qui ont progressivement amené la Lune à ralentir sa rotation sur elle-même, jusqu’à ce que la période de ce mouvement coïncide avec celle de la révolution de la Lune autour de la Terre. Le moment cinétique devant se conserver, la Lune s’éloigne de la Terre de 3,8 cm par année.
n
e est le satellite naturel de la Terre.

Par sa visibilité, elle a toujours constitué un sujet d’intérêt pour les humains. Avec la Terre, elle est, à ce jour,
le seul astre que l’Homme
a pu explorer en personne. Le premier être humain à y avoir marché est Neil Armstrong le 21 juillet 1969 à 02 h 56 UTC.
Nouveau : Ciel et Espace photos et le laboratoire professionnel PICO vous présentent ; Les tirages Prestige du Ciel : Commandez directement en ligne.

... / ... Lire la suite


Tout savoir sur les étoiles - par Les Ormeaux le 26/09/2014 @ 14:26

Les étoiles ne sont pas éternelles. Par leur existence, longue de quelques millions à quelques milliards d'années, elles créent dans les galaxies les conditions d'apparition et, parfois, de disparition de la vie. Un rôle qu'il est bon de connaître.

Combien y a-t-il d'étoiles dans l'Univers ?
Dix à la puissance 22. Soit plus que tous les grains de sable présents sur Terre. C'est le nombre total d'étoiles dans l'Univers avancé par les astronomes. Mais ce n'est qu'une approximation. Il est en effet impossible de compter les étoiles une à une ! Pour toutes les recenser, il faut d'abord savoir combien notre galaxie, la Voie lactée, en héberge. Or, elle en compterait quelque 200 milliards (à 100 milliards près !). Sachant que, parmi le milliard d'étoiles cataloguées, les plus brillantes sont les moins nombreuses (1 % contre 80 % pour les naines rouges, 20 millions de fois moins lumineuses), en mesurant la lumière totale émise dans l'ensemble de la Voie lactée, on peut remonter à ce chiffre. Il faut toutefois tenir compte dans le calcul du fait que les poussières interstellaires absorbent une partie du rayonnement des étoiles.
Deuxième étape : trouver le nombre de galaxies. Pour cela, les télescopes scrutent une portion du ciel profond, recensent toutes les galaxies et les classent en fonction de leur taille. Extrapolé à l'ensemble de l'Univers, on arrive à quelques centaines de milliards. Et de là, au nombre d'étoiles du cosmos.

Où naissent les étoiles ?
Vous pensez que l'espace qui sépare les étoiles est totalement vide ? Détrompez-vous. C'est là, dans d'immenses drapés irisés, invisibles à l'œil nu mais observables au télescope, que naissent les étoiles. Leur gestation, à l'échelle humaine, est plutôt longue : quelques millions d'années pour un Soleil. Mais ce n'est rien pour notre galaxie, vieille de 13 milliards d'années ! Elle accouche en moyenne d'un Soleil par an.
Les drapés en question sont des nuages dont la taille va d'une dizaine à plusieurs centaines d'
années-lumière. Ils contiennent de l'hydrogène, de l'hélium et des poussières. Dans cet espace très structuré, tout ce petit monde s'associe tranquillement en molécules par - 250 °C. Certaines zones sont plus denses que d'autres (avec plusieurs millions de molécules par centimètre cube). C'est dans ces condensations que se trouvent peut-être les futures étoiles. Oui, mais voilà : sans un coup de pouce extérieur, ces nuages de gaz demeureraient indéfiniment en équilibre : leur force de gravité, qui tend à les faire se contracter, est contrée par leur pression interne.
Il faut qu'une 
supernova explose à proximité ou que le nuage pénètre dans un bras spiral de la Galaxie pour que l'équilibre soit rompu. Tout se passe alors comme si une vague déferlait sur la nébuleuse, faisant soudain triompher la gravité. Cette onde de choc entraîne l'effondrement des nébulosités les plus denses. En quelques dizaines de millions d'années, le nuage de gaz se réduit à un volume ridicule et, en son centre, grossit un objet sphérique dont la températuremonte en flèche par augmentation de la pression. C'est une protoétoile.
Si sa masse initiale ne dépasse pas 8 % de celle du Soleil, sa température centrale n'atteint jamais les 15 millions de degrés nécessaires pour que se déclenchent des réactions de fusion thermonucléaire transformant l'hydrogène en hélium. L'astre demeure alors une "naine brune" - une petite sphère à peine plus grosse que la planète Jupiter, et qui n'émet qu'une faible lumière, seulement visible dans l'infrarouge.
En revanche, un embryon stellaire plus robuste va absorber suffisamment de matière environnante pour que s'allume en son cœur le feu qui fera de lui une étoile. Quant à son destin, il dépend en grande partie de sa masse à la naissance. Les étoiles de taille moyenne, comme le Soleil, atteindront des âges canoniques de plusieurs milliards d'années. En revanche, celles dépassant les 8 masses solaires seront condamnées à une existence éphémère de quelques millions d'années.

 

 

... / ... Lire la suite


Reportage. Les glaciers arctiques s'effondrent dans l'océan - par Les Ormeaux le 12/07/2014 @ 13:06

 Ouest-France, toute l’actualité locale et internationale
Dans l'archipel du Svalbard.

L'archipel du Svalbard, au nord de la Norvège, souffre du réchauffement. Ses glaciers fondent, faisant monter le niveau de l'océan.
Le craquement est terrible. Un grondement de tonnerre, une plainte du fond des âges. Un bloc de glace se détache et chute dans l'océan provoquant une impressionnante gerbe d'eau et l'envol de centaines d'oiseaux marins. Vingt minutes plus tard, la même scène va se reproduire.

Recouvert à 60 % par des glaciers, l'archipel du Svalbard, au nord de la Norvège, souffre. Ici, à 1 200 km du pôle Nord, le réchauffement climatique progresse deux fois plus vite que dans le reste du monde, en raison de la concentration des gaz à effet de serre. « Et les conséquences sont désastreuses », affirme Heïdi Sevestre, jeune Française qui termine sa thèse en glaciologie à l'université de Longyearbyen, petite ville de 2 500 âmes, située sur l'île du Spitzberg.

Montée des eaux

Dans ce décor digne de Jack London où, durant les mois d'hiver, le soleil ne se lève jamais et ne se couche pas l'été, des scientifiques de toutes nationalités observent la nature se transformer. Leurs analyses sont glaçantes. Des photos prises au début du XXe siècle, comparées à la situation actuelle, montrent bien que, partout, les glaciers sont en régression.Dans l'archipel du Svalbard.
Les glaciers arctiques s’effondrent dans l’ océan par OuestFranceFR
L’archipel du Svalbard, au nord de la Norvège,souffre du réchauffement. Ses glaciers fondent, faisant monter le niveau de l'océan. 
Un exemple criant des dérèglements climatiques qui menacent la planète.

L'archipel du Svalbard, au nord de la Norvège, souffre du réchauffement. Ses glaciers fondent, faisant monter le niveau de l'océan.
Le craquement est terrible. Un grondement de tonnerre, une plainte du fond des âges. Un bloc de glace se détache et chute dans l'océan provoquant une impressionnante gerbe d'eau et l'envol de centaines d'oiseaux marins. Vingt minutes plus tard, la même scène va se reproduire.

Dans l'archipel du Svalbard.
Dans l'archipel du Svalbard. | Photo Ouest-France

Recouvert à 60 % par des glaciers, l'archipel du Svalbard, au nord de la Norvège, souffre. Ici, à 1 200 km du pôle Nord, le réchauffement climatique progresse deux fois plus vite que dans le reste du monde, en raison de la concentration des gaz à effet de serre. « Et les conséquences sont désastreuses », affirme Heïdi Sevestre, jeune Française qui termine sa thèse en glaciologie à l'université de Longyearbyen, petite ville de 2 500 âmes, située sur l'île du Spitzberg.

Montée des eaux

Dans ce décor digne de Jack London où, durant les mois d'hiver, le soleil ne se lève jamais et ne se couche pas l'été, des scientifiques de toutes nationalités observent la nature se transformer. Leurs analyses sont glaçantes. Des photos prises au début du XXe siècle, comparées à la situation actuelle, montrent bien que, partout, les glaciers sont en régression.

« Nous étudions deux types de phénomènes, poursuit Heïdi Sevestre. Le surging et le calving de ces masses de glace. En clair, elles sont capables d'avancer rapidement sur la terre ; on dit qu'elles galopent. Elles peuvent aussi relâcher d'énormes blocs dans la mer. On dit alors qu'elles vêlent. » En fondant, elles contribuent à l'élévation générale du niveau des océans. À des milliers de kilomètres de là, elles participeront à la migration de populations contraintes de quitter leur territoire.

De la suie au pôle Nord

Ce spectacle aussi fascinant qu'inquiétant, Laurent Fabius est venu s'en imprégner. Le ministre des Affaires étrangères est en charge de l'organisation de la grande conférence mondiale sur le climat qui se tiendra à Paris, en décembre 2015. « On mesure ici les conséquences de l'activité humaine sur la nature. C'est maintenant que cela se passe, pas dans un futur plus ou moins lointain. »

... / ... Lire la suite


 
Divers Festivals

 Vidéos fête des 
Pommiers
 2013 
à Fouesnant
Fêtedes Cerisiers 2013
Gouel Ar Vugale 2013
Reine des Cerisiers 
2012-2013 
Énora Tudal 
Fête des Brodeuses
2013 
Aubade
à la reine
 Anaïs Meur
Vidéos Antourtan

Vannes. Le palmarès du
4e Tradi'deiz
 2013
 Festival Interceltique 
de Lorient
  
2013

Bagadoù résultats Championnat 
Bagad Kemper
vainqueur àLorien
t
 Vidéos 2013 des mercredis de Péniti
 ForêtFouesnant

 Vidéos de Tristan Gloaguen 2013(1)
Vidéos de Tristan Gloaguen 2013(2) 
Vidéos du bagad 
de Nantes
Vidéos YouennPiper
2014
 Vidéos de 
Thierry Riou 
Bagadoù Résultats championnat 2 février 2014 
 Fête des Filets bleus 2014 à Concarneau
Fête des Pommiers 2014 à Fouesnant
 Vidéos de Tristan Gloaguen 2014
Cercle "Danserien Kemper"(vidéo) 
 Dañs Excellañs 
2013
 Résultats
 Vidéos spectacle 
10 ans du Nautile
 
La Forêt-Fouesnant
Cercle  Ar Vro Vigouden 
 Fêtes et Évènements 
bretons en 
2013
Photos des canditates 
au titre de reines
Vidéo Filets Bleus 2013
 à Concarneau

Festival de la 
Saint-Loup
 2013
 Danse bretonne
 Évolution
 qui fait 
débat
Vidéos FIL 2013
Vidéos du Festival Interceltique 
de Lorient 
2014 
Vidéo Kevrenn Alre
Concert Athena 
Auray
 Sept 2013
Fête des Pommiers 2014 à Fouesnant

Photos spectacle à Peniti le 23 juillet2014
 Bagadoù concours du 
2 février 
2014
Bagadoù Championnat Vannes 6 avril 2014
 Festival de Cornouaille 
2014
 
à Quimper 
Dañs Excellañs
2014
 Résultats
 Vidéo du défilé de la Fête
 
des Cerisiers 
la Forêt-Fouesnant
 Vidéo de PereFrancoisFinal 
du cercle de Spézet 
à Peniti 
2014
 

 
Archives depuis

 La création du site
N'hésitez pas à les consulter
pour retrouver des
articles
avec photos et Vidéos 
 
Bagadoù articles
2009-2013

Actualités bretonnes

2016
Résultats concours de la Saint-Loup à Guingamp - Eostiged ar Stangala sacré champion 
Vidéos Dañs Excellañs 2016

Festivals 2016
 
en Finistère
Concours 2016
des Bagadoù 
dans
le Finistère
Vidéos 2016 Albums 1 et 2 regroupés par
Tristan Gloaguen
2015
Fête des Pommiers 2015 Vidéo
à Fouesnant 29170
 Vidéo du Festival interceltique de Lorient 2015 (durée2h59)
War'l leur
Pérennisation du vestiaire
traditionnel de Bretagne
Kendal'ch Concours de costumes 2015 
Album photos de Fred Harnois 
Le Coin de l'artiste à Fouesnant 29170

Bagad Bro Landern et lecercle celtique 
Eskell an Elorn 
à 
New york
 
Festival Cornouaille 2015. Avec Miossec, Dan Ar Braz, Nolwen Korbel..
Résultats et Vidéos de YouennPiper 2015
du Championnat des Bagadoù du 8 février 2015
L'incroyable succès 
du bagad de Vannes
Petit lexique du breton

DéfensePaysFouesnant

Assoc Foën Izella 
 

Jadis en pays fouesnantais

Faits divers" il y
cent ans déjà
La vie autrefois
Littérature fouesnantaise

La nostalgie de Beg-Meil

Au Bistrot chez Nédélec

Évènements historiques
Fouesnant entre
1807 et 2000
 

Menhirs fouesnantais

 Tous les articles ici
Toponymie : Fouesnant

Menhir de 7m30-19 tonnes - Relevage à l'ancienne à Plabennec
Une première mondiale

Un Cairn c'est quoi ?

D'hier à aujourd'hui

 Hôtel de la Pointe
de Mousterlin

 
Cidrerie de Menez Brug à Fouesnant
 Cartes postales anciennes


Broderie des costumes

  Pascal Jaouen 
brodeur et styliste
 ouvre
boutique à Quimper

 puceBroderie des costumes bretons

.

La Forêt-Fouesnant

Découvrez ce Village pittoresque
Marina de Port-la-Forêt : désenvasement 2013
puce
Horaires des marées
et Météo en direct
de
Port-la-Forêt  
 
Spectacles et Animations année 2016 sur le site de
l'Office du Tourisme

Chantier naval Henaff

Au Guilvinec

Mise à l'eau du chalutier
le "Lagon"

W3C CSS Skins Papinou © 2007 - Licence Creative Commons
^ Haut ^