Fouesnant Divers


Que s'est-il passé au pays fouesnantais il y a exactement 100 ans ?



Tempêtes sur les côtes finistériennes

Phare mythique Ar Men
Construction


Vieux gréements à Pont-Aven - Fête la
"Belle Angèle"


Ile les "Moutons" Archipel des Glénan

Découvrez un album photos de superbes Canards 
Mandarins et Carolin
par Jean Caveng

Renouveau
Village de vacances
à Mousterlin

Album photos à voir

Sentier côtier de Beg-Meil à Fouesnant  
enfin accessible

Voir l'album photos
17 avril 2015

Démolition hôtel de la Plage à Beg-Meil en 2004


L'ouragan de 1987 à Fouesnant

Baignade des Otaries 28 décembre
2014 au Cap-Coz 

Programme des Festivités à l'Archipel

 Magazines 
2013-2014-2015
Dossier de presse agrandissement de la mairie de Fouesnant

Les coordonnées
Service Public
Programme à l'Archipel

Archipel des Glénan
Pardon 1 sept 2013

Ronds-points
2009 à
 2016

 Patrimoine  religieux du canton fouesnantais
 

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Chroniques

Fouesnant en 1914

 Les Révoltes du papier timbré et des
Bonnets rouges
1675

Histoire des ardoisières bretonnes

Les légendes entre
mythe et réalité

Parcours de vies 
de 1917
 à nos jours

Portraits de fouesnantais

Souvenirs...souvenirs
par Maryvonne
et Jean-Marie

2016 Annick Le Douget nous révèle dans son livre le scandale de la
poudre Baumol


Voir l'album photos lors de sa conférence

Jadis en pays fouesnantais

 Faits divers il y a
cent ans

 La vie autrefois

 Littérature fouesnantaise

 La nostalgie de
Beg-Meil

 Au bistrot chez
Nédélec

 Évènements historiques

 Fouesnant entre
1807 et 2000

Association Foën Izella 

Annick Le Douget 
Actualités 2013

Les articles du site

Fermer Antarctique

Fermer Aurores boréales

Fermer Dangers du nucléaire

Fermer Divers inclassables

Fermer Fouesnant en 2011

Fermer Fouesnant en 2012

Fermer Fouesnant en 2013

Fermer Fouesnant en 2014

Fermer Fouesnant en 2015

Fermer L'archipel : Centre...

Fermer Lavoirs de Pleuven

Fermer Papillons

Fermer Pardon grande Troménie

Divers

puce Dates Fest-Noz

Méthode ludique pour apprendre les table de multiplications

Résultat de recherche d'images pour "images table de multiplication"


puceLes grains de sel du Télégramme

 

Lavoirs de Pleuven - Lavoirs de Pleuven

LAVOIRS DE PLEUVEN
-  
 

L’eau sous pression n’est arrivée que dans les années soixante, quelques familles se sont équipées de machines
à laver mais certaines avaient scrupule à supprimer le travail de la laveuse fidèle depuis des années et ont ainsi maintenu l’activité encore quelques années.

Pour recenser les lavoirs de la commune il est intéressant de faire le rapprochement avec le recensement de 1891
(voir FOEN IZELLA  39-45) et d’interroger les  Pleuvennoises qui  pratiquaient encore durant la période
la guerre et après guerre.

A part le lavoir du STYVEL, beaucoup de petits lavoirs ont disparu soit par suite de l’élargissement de la route soit par envahissement de la végétation, cresson ou ronces et les pierres plates ont été réutilisées….,
seule l’eau continue de couler.

Le réseau de ruisseaux est assez important et associé à la topographie très vallonnée de PLEUVEN, on constate  que dans les 200 mètres de chaque  point bas on retrouve un hameau où vivent quelques familles  qui travaillent dans une ou deux fermes  et un lavoir.

LAVOIR DU STYVEL

 

Lavoir du STYVEL: On remarque sur la pierre du fond les  lettres gravées : MDCCCCI, année
de restauration des bassins
1901. Photo Valentin Bouguennec.

 

Le plus important et sans doute le plus ancien lavoir de PLEUVEN, car il est situé près du bourg et il fit l’objet de nombreuses réclamations.

Extraits de délibérations du conseil municipal du 22 mai 1901 :

Mr Le Gales, adjoint, soumet au conseil la question suivante : à 100 mètres  au sud du bourg se trouve un lavoir des plus rudimentaires qui sert aux ménagères du bourg et de toutes les fermes environnantes. La source qui l’alimente est  très bonne. On y a de l’eau continuellement et en grande quantité. Malheureusement, les laveuses sont obligées de se tenir sur des pierres posées çà et là, derrière elles se trouve une mare d’eau boueuse croupissante qui provient de ce que les eaux  du lavoir  s’échappant un peu de tous les côtés n’ont pas une canalisation suffisante pour s’échapper toutes par le caniveau situé plus bas. Cette mare borde l’ancienne route de Quimper.

En été les porcs s’y vautrent et il s’en dégage des émanations fétides au plus haut point. C’est une source d’insalubrité notoire. De plus en hiver, les laveuses sont complètement dans l’eau

Il serait à désirer que l’on puisse, à cet endroit, construire une fontaine saine (c’est la seule qui alimente le bourg) et un lavoir construit dans de bonnes conditions. La mare  serait desséchée, comblée avec des pierres de déblais de toutes sortes. Plusieurs entrepreneurs ont été consultés, le plus consciencieux a fixé
le montant des dépenses à 300Fr.

Mr Le Gales a songé que la situation financière de la commune ne permettait pas à celle-ci de disposer de cette somme. Il s’est adressé directement aux intéressés et aux personnes de bonne volonté, il s’est inscrit en tête de liste de souscription pour une somme de 50Fr.
Il  est certain d’ores et déjà  de recueillir dans la commune un minimum de 150Fr ;

Il est  désirable que le conseil municipal, tout en ne grevant pas le budget communal adhère au projet
en votant un crédit aussi minime soit-il.

Le conseil vote un crédit extraordinaire de 15Fr.

Le 24 novembre 1901 la commission départementale accorde une subvention pour le lavoir. Les travaux ont été réalisés sans doute dans les mois qui ont suivis puisqu’un inscription est gravée dans la pierre : MDCCCCI et peut-être un deuxième  I moins visible aujourd’hui soit 1901 ou 1902.

En 1935  une délibération du conseil municipal  du 10 novembre, fait état d’un appel d’offre pour la couverture du lavoir du Styvel, la décision est prise le 13 février 1936 pour un montant de 2400 FR

 

Dans les années 50 Josette Lannurien, née Le Goff, se souvient que les lessives étaient régulières à la maison car avec le commerce de boucherie il y avait de quoi faire. « On faisait bouillir le linge à la maison puis on le descendait avec la brouette pour décrasser et rincer, certaines laveuses  laissaient leur lessiveuse près du lavoir et elles amenaient leur bois, sur place il y avait des caisses pour s’agenouiller au bord  du premier ou du deuxième bassin selon que l’on rinçait ou l’on décrassait. Il y  avait de la place pour 6 à 8 laveuses, car c’est ainsi qu’on les appelait.

Près du lavoir il y avait l’abattoir et un penty où habitait Philomène Rannou  qui lavait du linge tous les jours sans doute pour quelques familles du bourg . La machine à laver  est arrivée en 1954 à la maison, elle était chauffée au bois et pour essorer on passait le linge entre deux rouleaux de bois. »

Madeleine Couliou, qui a grandi non loin du lavoir a gardé un souvenir précis des lieux pour y avoir fait toutes les semaines la lessive jusque vers 1962. «  L’endroit était très fréquenté car  en face du lavoir il y avait l’abattoir et les bêtes en attente  étaient attachées sur une vieille souche à gauche, auparavant elles étaient passées à la pesée sur la bascule que Thomas Guyader avait installée (en 1936 ) juste dans le passage entre nos deux maisons, les bêtes parfois affolées s’échappaient et l’une d’entre elles était  rentrée dans la maison du tailleur Mr Bouguennec et ne pouvait plus ressortir, je me demande s’il n’avait pas fallu la tuer sur place ?  En fait d’après Valentin, un fils du tailleur présent lors de l’événement, deux hommes l’avaient sorti  le taureau en le maintenant par les cornes et il avait été nécessaire de lui couper les tendons pour l’empêcher de se sauver de nouveau avant de le peser
et de le descendre au STYVEL ;
Il y avait une deuxième bascule au bourg, chez Quéré

Sur la droite il y avait le penty de Philomène Rannou . Les laveuses s’installaient autour du lavoir, soit sur le petit mur soit au bout sur les pierres, on décrassait d’abord dans le deuxième bassin puis on faisait bouillir à la maison ou sur place , on utilisait la cendre avant d’avoir du savon ,d’ailleurs durant la guerre  Mme Le Goff, la bouchère, fabriquait  du savon noir avec de la graisse animale et de la soude ,elle faisait cuire le mélange assez longtemps, filtrait et faisait durcir dans des bacs pour ensuite découper des morceaux, la demande était très forte et parfois il avait à peine le temps de refroidir qu’il était déjà distribué. Il ne fallait pas  garder les morceaux de savon trop longtemps car les vers l'aimaient et l’on ne retrouvait que des miettes inutilisables.
Pour rincer, on installait des perches dans les angles du premier bassin aux eaux plus claires et on suspendait le linge qui trempait ainsi dans l’eau courante.
Après avoir tordu le linge on le remontait  à la brouette, il est hélas arrivé  qu’elle se renverse obligeant à retourner
au lavoir pour un deuxième rinçage.»

La rénovation de l’ensemble,  lavoir et fontaine, est à l’étude à la mairie de PLEUVEN

Pour assainir l’espace et redonner  un cachet à ce  lieu  historique de la commune.

  

 

LAVOIR DE PONT COULOUFFANT

 

C’était un lavoir public qui  concernait plusieurs famille de ce quartier de PLEUVEN et de CLOHARS-FOUENANT, il a disparu lors de l’élargissement de la route, d’ailleurs il se trouvait sur les terres de Cheffontaines à gauche entre le petit bois et le champs autrefois exploité par le fermier de Pénanguer.
A cette époque une canalisation partait de ce ruisseau dont la source était sur les terres du château, pour alimenter en eau le château et la ferme. En 1953 le conseil municipal de PLEUVEN vote un crédit supplémentaire de 3.620Francs au crédit déjà budgété de 50.000Francs pour l’aménagement  du dit lavoir. Madame Le Lorch se souvient qu’en 1956, début janvier, elle était allée y laver du linge et que le soir même elle accouchait …,
sur leur terrain il y eut également un lavoir privé.

Plus loin dans la route de Pont Coulouffant il y avait  un lavoir sur le terrain de la  famille Lannurien et Josette Lannurien se rappelle qu’en 1987, lors de l’acquisition de ce terrain, il y avait encore des personnes qui l’utilisaient.

  

LAVOIR DOURGUEL

 

L’espace est envahi par les ronces et les arbres morts

 

Lors d’un conseil municipal de décembre 1952 il a été décidé de disposer  du restant de crédit prévu pour l’aménagement du lavoir du Styvel à l’aménagement du lavoir du Dourguel, soit la somme de 29.030Fr

 

LAVOIR DE LESVEZ

 

Aujourd’hui disparu car le tracé de la route a été modifié, avant la route passait juste devant la ferme
et menait après une forte pente au lavoir avant de continuer vers le Dourguel.
Les résidents de Kerlevot venaient au lavoir de Lesvez.

 

 

LAVOIR DE «ROUD GUEN»
-

Lors du conseil municipal de décembre 1952, suite à la décision prise le 26 février 1952, prévoyant un crédit de 30.000Fr pour l’organisation du lavoir de "Roud Guen", ce lavoir devant servir aux communes de Pleuven et Clohars Fouesnant qui s’engagent à payer les frais par moitié.

Ce lavoir se trouvait sur la droite entre Ty Glas et le Drennec.

Pour les habitants en limites de communes tels que ceux de l’allée Vibert  ce lavoir était relativement éloigné et certaines résidentes comme Mme Bertholom, la maman de Marianne Bolloré, avec 7 enfants, préférait aller à travers champs jusqu’au lavoir de Keraris où l’eau était abondante .L’inconvénient était l’obligation de porter le linge dans des paniers car il fallait passer les talus et les clôtures des champs et ceci par tous les temps.

 

Il existait d’autres lavoirs privés ou publics sur la commune, parfois indiqués sur le cadastre tel qu’à "Toul an Aël" ou à la Ville neuve ainsi qu’à "Keryvoal", "Kergrimen" et sûrement  dans d’autres hameaux, mais s’ils ne sont pas entretenus ils disparaîtront physiquement ainsi que dans la mémoire collective .
-

 

Lavoir de Kerivoal

  

Souvenirs recueillis par Raymonde Le Page pour "Foën Izella".

Remerciements à  toutes les personnes citées dans ce texte qui ont accepté de partager leurs souvenirs.
-
Retour à la page d'accueil


Date de création : 03/07/2013 @ 13:41
Dernière modification : 03/07/2013 @ 13:41
Catégorie : Lavoirs de Pleuven
Page lue 6379 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

 
Archives

Archives ajoutées
2012-2014


Archives 2008-2012

Archives depuis la 
création du site
N'hésitez pas à les consulter
pour retrouver des articles 
avec photos et 
Vidéos 
 

Bagadoù articles 
2009-2013


La Forêt-Fouesnant 29

Découvrir La
Forêt-Fouesnant


Village pittoresque

Marina 
désenvasement



Horaires des marées 
et météo en direct
de Port-la-Forêt


Spectacles et animations
sur le site de l'office
du tourisme

Les nuits celtiques
au Théâtre de verdure
de Peniti

Actualités bretonnes

 2017-2018
Concours bagadoù 2018 à Brest

Programme 2018 
War'l leur

Vidéos d
Tristan Gloaguen Album 1

Vidéos de Tristan Gloaguen Album 2

Vidéos de Tristan Gloaguen Album 3
2017
Vidéos 2017 
War'l leur

Vidéos 2017 Cercles celtiques ThePerefrancois

  Vidéos
Tristan Gloaguen 
Avril-Mai 2017
 

Vidéos Tristan Gloaguen
Album 

Festivals 2017 en Finistère

Vidéos 2017
danses et Bagadoù

2016
Vidéos et photos bagad de Vannes à Bénodet août 2016

 Vidéos (12)
bagadoù et
chanteurs
2016


Résultats concours de la Saint-Loup à Guingamp - Eostiged ar Stangala sacré champion

Vidéos Dañs Excellañs
2016

Vidéos 2016 Albums 1-2-3 regroupés par
Tristan Gloaguen


Fête des Cerisiers 2016
La Forêt-Fouesnant

Fête des Pommiers 2016 Fouesnant 29170

2015
Fête des Pommiers 2015 Vidéo
à Fouesnant 29170

 Vidéo du Festival interceltique de Lorient 2015 (durée2h59)

War'l leur
Pérennisation du vestiaire
traditionnel de Bretagne

Kendal'ch Concours de costumes 2015 
Album photos de
Fred Harnois
 

Le Coin de l'artiste à Fouesnant 29170


Bagad Bro Landern et le cercle celtique 
Eskell an Elorn 
à 
New york
 
 
Festival Cornouaille 2015. Avec Miossec, Dan Ar Braz, Nolwen Korbel

Résultats et Vidéos de YouennPiper 2015
du 
Championnat des Bagadoù du 8 février 2015

Petit lexique 
du breton 
 

Menhirs fouesnantais

 Tous les articles ici

Toponymie : Fouesnant

Menhir de 7m30
19 tonnes

Relevage à l'ancienne à Plabennec
Une première mondiale


Un Cairn c'est quoi ?

Broderie des costumes

  Pascal Jaouen 
brodeur et styliste
 ouvre 
boutique à Quimper

 puceBroderie des costumes bretons
.

W3C CSS Skins Papinou © 2007 - Licence Creative Commons
^ Haut ^