Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Les articles du site

Fermer Antarctique

Fermer Aurores boréales

Fermer Dangers du nucléaire

Fermer Divers inclassables

Fermer Fouesnant en 2011

Fermer Fouesnant en 2012

Fermer Fouesnant en 2013

Fermer Fouesnant en 2014

Fermer Fouesnant en 2015

Fermer L'archipel : Centre...

Fermer Lavoirs de Pleuven

Fermer Papillons

Fermer Pardon grande Troménie

Fermer Traversées de la baie

Fermer la malle

Pardon des Glénan le 1 septembre 2013

Pardon des Glénan le 1 septembre 2013

Le pardon des Glénan, un rendez-vous exceptionnel !
Voir ci-dessous un site très complet sur l'archipel

Voir l'album photos en cliquant ici

Le pardon des Glénan, un rendez-vous exceptionnel !

Depuis plus de 20 ans, début septembre, les gens de mer et les fouesnantais se retrouvent à l’Île Saint-Nicolas,
le 1er ou 2e  dimanche de septembre. Ils sont plusieurs milliers à participer au Pardon des Glénan. Celui-ci, le dernier de l’année à Fouesnant, clôt la saison en beauté. Le matin, une messe se déroule face à la mer, sur la pointe ouest de l’île. La célébration est suivie d’une bénédiction de la mer, en mémoire aux péris en mer de l’année, toujours émouvante. Au fil des années, l’événement est devenu le point d’orgue de la saison estivale de la station de Fouesnant-les Glénan.

Les passagers sont venus de Fouesnant, Bénodet, Concarneau. Des vedettes de la SNSM de différents ports du littoral du sud-Finistère se sont jointes à la fête, dans des conditions météorologiques exceptionnelles.

Participaient également à l’événement, Gérard Moukbirian, délégué général de l’association des villes marraines, Jean-Baptiste Gless, aumônier de l’enseignement catholique du Finistère, le commandant de la Panthère et des membres d’équipage, les pompiers, les gendarmes, des représentants d’associations et le personnel municipal.

Dans la matinée, le bagad Bro Foen et le cercle celtique Ar Pintiged Foen ont conduit toutes ces personnes pour une messe célébrée par Monseigneur Le Vert, évêque de Quimper et de Léon, et Jarek Reda, curé de Fouesnant.

Photos Nicole Le Page

Ouest-France

Généralités sur l'ïle du Loc'h

L’île du Loc’h qui, d’après le cadastre, aurait une surface de 58 h. 50, se trouve être la plus grande des Glénans,
même en déduisant la surface très variable, (4 à 5 hectares au minimum), d'un
étang qui occupe le centre
de l'île et lui donne son nom.

Caractéristiques
 
L'eau de cet étang est saumâtre et les bords marécageux n'évoquent guère le souvenir de la fée du Loc'h,

dont la légende, fort embellie, est racontée par Emile Souvestre, dans le Foyer breton.

Localisation dans l'archipel

loch4

 A l’ouest de l’île du Loc'h, on voit une ferme, au nord-ouest, les ruines d'une importante usine jadis construite par

M. du Frétay pour la fabrication sur place de la soude.

Cette industrie a été abandonnée il y a plusieurs années, par suite d'une énorme dépréciation de prix des produits fabriqués. La haute cheminée sert d'amer aux pêcheurs.

Une petite maison a été construite à la pointe nord-est par un amateur de chasse et de pèche, A l'est on aperçoit encore les ruines d'une sorte de tour et de vagues traces d'une batterie.

Les naufrages sont fréquents dans les parages de l’île du Loc'h et de l'écueil de la jument, situé à cinq kilomètres
au sud des Glénans. Aussi rencontre-t-on sur les côtes de l’île de nombreux cimetières où reposent les corps des victimes. Quelques-uns portent des noms significatifs : cimetière des Grecs, des Anglais, des Irlandais.
En deux endroits, les tombes sont entourées de myrtes,
La femme d'un des habitants m'a dit avoir vu un étranger venir s'y agenouiller et prier.

D'autres tombes, par leur mode de construction, paraissent remonter à une époque fort éloignée et se rapprocher des coffres de pierre ou Stone-cists qui ont été rencontrés souvent en Bretagne. Les uns sont formés par quatre dalles posées de champ et écartées de 0 m 50, d'autres, dont les dimensions sont plus grandes, peuvent être comparés à de petits dolmens. D'après M. P. du Chatellier, un certain nombre de ces coffres auraient été fouillés pal M. du Frétay,
qui n'y aurait trouvé que des ossements.

Tout à fait au sud de l’île se trouve une sorte de chaos où M. Audouin Dumazet a cru voir les restes d’un établissement celtique considérable, Cette appréciation semble discutable ; peut-être s'agit-il simplement de très anciennes carrières.

Il me reste à parler de la chapelle qui existait encore récemment à la pointe nord de l’île du Loc'h et
du vénérable prêtre qui l'avait créée, Mgr du Marhallac'h.

Voici l'abécédaire des Glénan par Philippe LÉOST. Bonne visite...

Date de création : 04/09/2013 @ 15:16
Dernière modification : 07/10/2013 @ 19:04
Catégorie :
Page lue 5419 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

 

Texte à méditer :  

La vraie tragédie de la vie, c'est qu'on devient vieux trop tôt et sage trop tard.   


W3C CSS Skins Papinou © 2007 - Licence Creative Commons
^ Haut ^