Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Les articles du site

Fermer Antarctique

Fermer Aurores boréales

Fermer Dangers du nucléaire

Fermer Divers inclassables

Fermer Fouesnant en 2011

Fermer Fouesnant en 2012

Fermer Fouesnant en 2013

Fermer Fouesnant en 2014

Fermer Fouesnant en 2015

Fermer L'archipel : Centre...

Fermer Lavoirs de Pleuven

Fermer Papillons

Fermer Pardon grande Troménie

Fermer Traversées de la baie

Fermer archives

Fermer la malle

Quimper : le Frout, petit affluent de l'Odet

Le Frout est un petit affluent de l'Odet d'une longueur de 11,4 km, le rejoignant à Quimper (Bretagne).
Ce ruisseau prend sa source près de la ferme Kerancloarec (Ker an Kloareg), entre Ty Sanquer et le 
Stangala,
dans la périphérie nord-nord-est de la ville.

Jusqu'à la 
Révolution française, le Frout parcourait principalement le territoire de la paroisse de Cuzon. Cette dernière fut alors rattachée à la commune de Kerfeunteun, elle-même annexée à Quimper en 1960.


Photo Alexandre Masse

Bien que ses abords soient difficilement accessibles, loin des routes, cachés par une végétation dense, et très encastrés au bas de la vallée, le ruisseau est toutefois à l'air libre depuis la ferme Kerancloarec jusqu'au chemin de Coat Billy. Ensuite, sur plusieurs kilomètres, une longue section du cours d'eau est aménagée sous la voie rapide contournant Quimper, entre les échangeurs Park Poullig et Al Loc'h.

Depuis 2008, au nord du rond-point de Tréqueffélec, est aménagé un bassin de rétention pouvant contenir 20 000 m3 en cas de fortes pluies. Ce bassin est longé par une promenade pour les piétons et les cyclistes jusqu'à l'échangeur Al Loc'h, dont les travaux de 2011 ont à nouveau enfoui plusieurs centaines de mètres du ruisseau.

Une partie du parcours urbain du Frout est canalisé, alternativement caché entre deux bâtiments, par des jardins privatifs, où passe sous les immeubles qui sont parallèles à la rue puis à la route de Brest. En aval de la place Alexandre Massé, il est enfoui le long des anciens remparts médiévaux pour rejaillir dans l'Odet, au niveau du 39 boulevard Amiral de Kerguélen.

Toutes ces raisons rendent son tracé assez méconnu par les riverains. Cependant, sa présence invisible est signalée près de la cathédrale Saint-Corentin par la rue qui porte son nom : la rue du Frout. Cette rue aboutissait anciennement à la porte des Réguaires (rak kaer en breton, « devant la forteresse»), puis au delà des fortifications de la ville, à un pont le franchissant vers la rue du même nom.

 Source : wikipédia
____________________________________________________________________________________________

 Daniel Le Bigot, adjoint au maire, chargé de l'urbanisme et des travaux, et Pierre Tanguy
sont sur le terrain pour la préparation du bâtardeau.

En chantier jusqu'en octobre

Bien que le diagnostic soit tombé en 2012, il a fallu attendre cet été pour agir. Par temps estival, le Frout a une profondeur d'environ 25 centimètres sur les lieux de travaux. En période de pluie, il peut atteindre plus d'un mètre, ne laissant aucun moyen de travailler aux ouvriers. Mais même avec cette faible profondeur, des mesures sont indispensables : « Nous installons des bâtardeaux, l'eau coulera dans de gros tuyaux, laissant champ libre aux ouvriers pour restaurer le tronçon »,explique Pierre Tanguy, contrôleur des travaux pour la Ville.

L'intervention sur le cours d'eau se fera en deux temps. Le premier a commencé mi-juin, et se terminera fin juillet. Le deuxième se fera de septembre à octobre.

Avant de commencer le chantier, un travail important a été nécessaire. Il a fallu trouver le bon endroit pour installer le chantier. Le Frout fait une dizaine de kilomètres. Cependant, il n'y a qu'une parcelle à restaurer. Il a tout de même fallu bien choisir l'endroit où percer pour ne pas couper les lignes téléphoniques.

Daniel Le Bigot, adjoint au maire de Quimper, chargé de l'urbanisme et des travaux, a voulu « limiter les soucis de circulation sur la voirie ». Une fois l'emplacement trouvé, les ouvriers creusent la route pour commencer le travail. Quand le bâtardeau sera installé, le chantier prendra une autre tournure. Ce sera le moment pour les ouvriers de s'attaquer au busage : de gros tuyaux (buses) de 1,40 m de diamètre seront installés sous terre et seront bétonnés pour renforcer la canalisation. Une fois le travail accompli, le Frout pourra de nouveau couler librement.

Jeanne HUTIN. Ouest-France

Retour à la page d'accueil

Date de création : 16/09/2013 @ 14:16
Dernière modification : 17/09/2013 @ 14:46
Catégorie :
Page lue 4237 fois

 

Texte à méditer :  

La vraie tragédie de la vie, c'est qu'on devient vieux trop tôt et sage trop tard.   


W3C CSS Skins Papinou © 2007 - Licence Creative Commons
^ Haut ^