Fouesnant Divers


Que s'est-il passé au pays fouesnantais il y a exactement 100 ans ?



Tempêtes sur les côtes finistériennes

Phare mythique Ar Men
Construction


Vieux gréements à Pont-Aven - Fête la
"Belle Angèle"


Ile les "Moutons" Archipel des Glénan

Découvrez un album photos de superbes Canards 
Mandarins et Carolin
par Jean Caveng

Renouveau
Village de vacances
à Mousterlin

Album photos à voir

Sentier côtier de Beg-Meil à Fouesnant  
enfin accessible

Voir l'album photos
17 avril 2015

Démolition hôtel de la Plage à Beg-Meil en 2004


L'ouragan de 1987 à Fouesnant

Baignade des Otaries 28 décembre
2014 au Cap-Coz 

Programme des Festivités à l'Archipel

 Magazines 
2013-2014-2015
Dossier de presse agrandissement de la mairie de Fouesnant

Les coordonnées
Service Public
Programme à l'Archipel

Archipel des Glénan
Pardon 1 sept 2013

Ronds-points
2009 à
 2016

 Patrimoine  religieux du canton fouesnantais
 

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Chroniques

Fouesnant en 1914

 Les Révoltes du papier timbré et des
Bonnets rouges
1675

Histoire des ardoisières bretonnes

Les légendes entre
mythe et réalité

Parcours de vies 
de 1917
 à nos jours

Portraits de fouesnantais

Souvenirs...souvenirs
par Maryvonne
et Jean-Marie

2016 Annick Le Douget nous révèle dans son livre le scandale de la
poudre Baumol


Voir l'album photos lors de sa conférence

Jadis en pays fouesnantais

 Faits divers il y a
cent ans

 La vie autrefois

 Littérature fouesnantaise

 La nostalgie de
Beg-Meil

 Au bistrot chez
Nédélec

 Évènements historiques

 Fouesnant entre
1807 et 2000

Association Foën Izella 

Annick Le Douget 
Actualités 2013

Les articles du site

Fermer Antarctique

Fermer Aurores boréales

Fermer Dangers du nucléaire

Fermer Divers inclassables

Fermer Fouesnant en 2011

Fermer Fouesnant en 2012

Fermer Fouesnant en 2013

Fermer Fouesnant en 2014

Fermer Fouesnant en 2015

Fermer L'archipel : Centre...

Fermer Lavoirs de Pleuven

Fermer Papillons

Fermer Pardon grande Troménie

Divers

puce Dates Fest-Noz

Méthode ludique pour apprendre les table de multiplications

Résultat de recherche d'images pour "images table de multiplication"


puceLes grains de sel du Télégramme

 

Pêche à pied - palourdes, clams et praires

 Palourdes, clams et praires

Comment les pêcher ? (voir en bas de la page)

 

Palourdes et praires font partie de la famille des petits coquillages bivalves qui meublent avec bonheur les plateaux de fruits de mer ou se dégustent seules. Les unes et les autres ont les mêmes qualités nutritionnelles. 

Palourdes

 

 

Les palourdes sont des mollusques bivalves, dits fouisseurs car ils vivent enfoncés dans le sable ou la vase grâce à un pied très développé en forme de hache. Ce qui les protège en principe des prédateurs. Sauf à marée basse et sauf d'un oiseau, l'huîtrier pie qui possède des cellules sensorielles le long du bec afin de mieux sonder les fonds. 

La palourde a une coquille mince, de 3 à 5 cm de long, bombée au centre, jaune clair à gris foncé, avec des taches brunes, qui porte deux séries de stries très fines formant un treillis visible à l'œil nu. 
La chair de la palourde varie du blanc crème au gris et à l'orange foncé. Elle est ferme et très iodée.
De temps à autre, la palourde sort du sable grâce à une puissante détente de son pied pour aller s'enfouir un peu plus loin afin de trouver sa nourriture.  La palourde possède un long organe tubulaire à orifices d'entrée et de sortie séparés et qui va jusqu'en surface. Ainsi, elle pompe l'eau riche en éléments nutritifs du plancton. Différentes espèces existent : la palourde noire est la plus fine tandis que la palourde grise est plus commune. En France, les palourdes sont élevées en Normandie, en Bretagne et en Vendée. Les palourdes sont toujours vendues à l'unité.

Clam

Le clam est une palourde de grandes dimensions : 5 à 10 cm. Ce coquillage se pêche beaucoup au Canada et aux États-unis. En France, on le trouve en Charente. Il est meilleur quand il est cuisiné.

Praire

Cousine de la palourde, la praire a une coquille épaisse, bombée, gris blanc, marquée de profondes stries concentriques, de 3 à 6 cm de diamètre.   Elle vit aussi dans les fonds sableux, jusqu'à 100 m de profondeur.
La praire est rare en Méditerranée mais abondante sur les côtes de l'Atlantique et de la Manche. 
La pêche de la praire est saisonnière : elle se déroule de septembre à avril sauf s'il existe des limitations locales supplémentaires. Elle est partout interdite du 1er juin au 1er septembre. 
En Bretagne et autour de l'Île de Ré, les praires sont parquées et ainsi engraissées. Les praires sont vendues au poids.

Fraîcheur obligatoire

Une étiquette numérotée se trouve obligatoirement sur les bourriches de palourdes et de praires : elle permet d'identifier l'origine du produit et assure la traçabilité depuis le producteur jusqu'au poissonnier. 
Il faut toujours choisir des palourdes et des praires qui sont bien fermées ou, si jamais elles baillent, qui se referment dès qu'on les touche.   Les unes et les autres se consomment habituellement crues. 
Lorsqu'elles sont utilisées pour une préparation cuite, il faut prendre soin de les faire tremper avant pendant un moment dans l'évier rempli d'eau afin de les débarrasser de leur sable. Plusieurs rinçages s'imposent ensuite.

Nutrition

Palourdes, clam et praire sont riches en sels minéraux et particulièrement en fer qui est très bien absorbé par l'organisme. Comme tous les autres coquillages, ils sont très pauvres en lipides.

Valeur nutritionnelle

Pour 100 g : 77 Calories
Eau : 79 g. Protéines : 15,4 g. Glucides : 1,5 g. Lipides : 1 g. Cholestérol : 34 mg. Potassium : 314 mg. Magnésium : 9 mg. Phosphore : 169 mg. Calcium : 46 mg. Fer : 14 mg. Vitamine A : 90 µg. Vitamine B1 : 2 mg. Vitamine B2 : 0,2 mg. Vitamine B6 : 2 mg. Vitamine C : 2 mg. Niacine : 2 mg. Folates : 2 µg.

Paule Neyrat, Diététicienne - http://www.e-sante.fr/

Comment pêcher des coques et des palourdes ?

Profitez d'un week-end de vacances en Bretagne ou en Normandie pour tester la pêche à la palourde. Repérez les grandes marées et munissez-vous de seaux, pelles et épuisettes. Vous n'aurez plus qu'à explorer les grandes étendues de sable à la recherche de coques et de palourdes. Quelques conseils pour devenir un expert... Cherchez dans le sable de petits trous à la surface. Munissez-vous d'une cuillère à soupe et poussez dans le sable jusqu'à 5 centimètres environ. La coque est plus volumineuse que la palourde. En général, elle ne fait qu'un trou. 
Les palourdes se cachent souvent dans un sable plus vaseux et foncé. Il est important de respecter la taille des coquillages pêchés.   
Consultez l'horaire des marées.

Astuces et mises en garde

Lavez les coquillages avec soin avant de les manger. N'attendez pas pour consommer les coquillages. Placez-les au réfrigérateur et mangez les le jour même. Les coques sont bien plus simples à pêcher que les palourdes. Elles vivent en "colonies" du coup un petit rateau est idéal pour les ramasser. On le passe superficiellement (sans enfoncer les dents trop profond dans le sable) et elles apparaissent par dizaines. Il faut donc juste connaître les bons coins ! Pour les palourdes, toujours privilégier les bancs de sables clairs et propres.

Palourdes - Divergence sur la taille minimale

Hier, le tribunal de Vannes a condamné des pêcheurs à pied pour avoir ramassé des palourdes de moins de 4 cm. Or, des brochures touristiques indiquent que la taille minimale des prises est de 3,5 cm.
Le 28 septembre 2007, un habitant de la Loire-Atlantique a été contrôlé par les Affaires maritimes, à Pénestin. Au cours de sa pêche à pied, il a ramassé 4,5 kg de palourdes. À sa grande surprise, il a été verbalisé car les coquillages issus de sa cueillette mesurent « entre 3,2 et 3,8 cm ». Le procès-verbal transmis au procureur a débouché sur sa comparution, hier, au tribunal de Vannes. « La taille minimale est de 4 cm », précise le juge Jean-Yves Cavaud. Face à lui, le prévenu brandit un dépliant touristique diffusé à plusieurs milliers d'exemplaires sur la presqu'île de Guérande. La brochure indique à l'attention des pêcheurs à pied que la taille à respecter est de 3,5 cm. « Je me suis renseigné à la mairie d'Herbignac, c'est bien 3,5 cm », insiste le Ligérien qui écope, malgré sa bonne foi, d'une amende de 200 € avec sursis et de 200 € de dommages-intérêts à payer au comité régional des pêches. Autre cas : celui d'un commerçant condamné pour avoir proposé à la vente des palourdes « faisant de 3,5 à 4 cm, soit en deçà du seuil minimal de 4 cm ». Reconnu coupable, il est condamné à 300 € d'amende avec sursis et 300 € de dommages-intérêts.
 
Un règlement européen de 1998
Compte tenu de ces décisions de Justice, quel crédit faut-il accorder aux informations délivrées aux pêcheurs amateurs par les mairies et les offices de tourisme ? Sont-ils induits en erreur ? Guide nature dans la presqu'île de Rhuys, Gwen Malléjac anime des stages d'initiation à la pêche à pied. « J'utilise des réglettes qui font 3,5 cm pour vérifier la taille des palourdes. Elles ont été diffusées par des mairies dans les Côtes-d'Armor », affirme-t-elle. Interrogé, l'avocat du comité régional des pêches, présent hier au tribunal de Vannes, indique qu'il s'en réfère aux Affaires maritimes s'agissant de la taille des coquillages. « Le règlement européen 850-98 fixe la taille minimale des palourdes à 4 cm », confirme Françoise Le Pen, adjoint au service « affaires européennes et pêche maritime », à la direction des Affaires maritimes de Lorient. Elle précise toutefois que « le conseil pêche de l'Union européenne, qui s'est tenu en décembre 2007, a acté le principe d'un abaissement de la limite de 4 à 3,5 cm ». « Mais à notre connaissance, cette décision n'a été suivie d'aucun texte réglementaire. Elle n'est donc pas applicable en l'état ».
Jean-François Colleter

Retour à la page d'accueil


Date de création : 24/07/2009 @ 21:05
Dernière modification : 17/03/2014 @ 17:37
Catégorie :
Page lue 15396 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

 
Archives

Archives ajoutées
2012-2014


Archives 2008-2012

Archives depuis la 
création du site
N'hésitez pas à les consulter
pour retrouver des articles 
avec photos et 
Vidéos 
 

Bagadoù articles 
2009-2013


La Forêt-Fouesnant 29

Découvrir La
Forêt-Fouesnant


Village pittoresque

Marina 
désenvasement



Horaires des marées 
et météo en direct
de Port-la-Forêt


Spectacles et animations
sur le site de l'office
du tourisme

Les nuits celtiques
au Théâtre de verdure
de Peniti

Actualités bretonnes

 2017-2018
Concours bagadoù 2018 à Brest

Programme 2018 
War'l leur

Vidéos d
Tristan Gloaguen Album 1

Vidéos de Tristan Gloaguen Album 2

Vidéos de Tristan Gloaguen Album 3
2017
Vidéos 2017 
War'l leur

Vidéos 2017 Cercles celtiques ThePerefrancois

  Vidéos
Tristan Gloaguen 
Avril-Mai 2017
 

Vidéos Tristan Gloaguen
Album 

Festivals 2017 en Finistère

Vidéos 2017
danses et Bagadoù

2016
Vidéos et photos bagad de Vannes à Bénodet août 2016

 Vidéos (12)
bagadoù et
chanteurs
2016


Résultats concours de la Saint-Loup à Guingamp - Eostiged ar Stangala sacré champion

Vidéos Dañs Excellañs
2016

Vidéos 2016 Albums 1-2-3 regroupés par
Tristan Gloaguen


Fête des Cerisiers 2016
La Forêt-Fouesnant

Fête des Pommiers 2016 Fouesnant 29170

2015
Fête des Pommiers 2015 Vidéo
à Fouesnant 29170

 Vidéo du Festival interceltique de Lorient 2015 (durée2h59)

War'l leur
Pérennisation du vestiaire
traditionnel de Bretagne

Kendal'ch Concours de costumes 2015 
Album photos de
Fred Harnois
 

Le Coin de l'artiste à Fouesnant 29170


Bagad Bro Landern et le cercle celtique 
Eskell an Elorn 
à 
New york
 
 
Festival Cornouaille 2015. Avec Miossec, Dan Ar Braz, Nolwen Korbel

Résultats et Vidéos de YouennPiper 2015
du 
Championnat des Bagadoù du 8 février 2015

Petit lexique 
du breton 
 

Menhirs fouesnantais

 Tous les articles ici

Toponymie : Fouesnant

Menhir de 7m30
19 tonnes

Relevage à l'ancienne à Plabennec
Une première mondiale


Un Cairn c'est quoi ?

Broderie des costumes

  Pascal Jaouen 
brodeur et styliste
 ouvre 
boutique à Quimper

 puceBroderie des costumes bretons
.

W3C CSS Skins Papinou © 2007 - Licence Creative Commons
^ Haut ^