Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Les articles du site

Fermer Antarctique

Fermer Aurores boréales

Fermer Dangers du nucléaire

Fermer Divers inclassables

Fermer Fouesnant en 2011

Fermer Fouesnant en 2012

Fermer Fouesnant en 2013

Fermer Fouesnant en 2014

Fermer Fouesnant en 2015

Fermer L'archipel : Centre...

Fermer Lavoirs de Pleuven

Fermer Papillons

Fermer Pardon grande Troménie

Fermer Traversées de la baie

Fermer la malle

Kerbader. Les bénévoles déjà à poste

Kerbader, c'est une chapelle, une fontaine, un four à pain.

Et un grand pardon qui demande beaucoup d'énergie dans sa préparation.

Cette semaine, les bénévoles n'ont pas compté les heures au pied de la chapelle.
Car Kerbader est également un village éphémère que les bénévoles de l'association des Amis du même nom montent et démontent lors de chaque manifestation. Un sacerdoce que le président Gildas Cornec et son équipe ont assumé avec ferveur depuis mercredi pour que le site soit fin prêt pour le grand pardon qui aura lieu tout au long de la journée. Car si les festivités ont débuté en douceur, hier soir avec la soirée folk-celtique, c'est bien aujourd'hui que débutent les vraies «hostilités». Car, sans faire offense aux « Morlusen » et aux « Churchffitters », qui ont ouvert le bal hier soir, la véritable affluence est attendue pour ce matin, 10h30, pour la procession et la messe en plein air. Nombre d'animations plus laïques et folkloriques (voir programme diffusé ci-dessous) prendront la suite et attireront à n'en pas douter la grande foule du côté de Kerbader. Les bénévoles ont donc travaillé d'arrache-pied pour monter les stands, la scène et « la cuisine à Eugène ». Mais ils ont également remonté les manches et craché dans les mains pour préparer les démonstrations de vieux métiers: fabrication du cidre et battage à l'ancienne, ainsi que le gouren, dont sont friands les estivants. Et aujourd'hui, chacun sera une nouvelle fois à son poste pour accueillir le public et le soleil.

1. Qu'elles étaient belles, ces demoiselles et leur costume! 2. Costume du dimanche: ça, c'est la classe! 3. La célébration de ce pardon prend une dimension très populaire grâce aux animations organisées par l'association des Amis de Kerbader. 4. Le sourire éclatant en rajoute à la magie du costume: une vraie carte postale. 5. Au rayon des souvenirs, ce bel attelage rappelant l'omniprésence des chevaux dans les campagnes, autrefois. 6. De nombreux enfants se sont essayés au gouren (lutte bretonne). 7. Sous l'oeil critique du «maire de Kerbader», Eugène Le Goardet, les bénévoles ont peiné à démarrer la batteuse. 

Kerbader. Un grand pardon très folklorique.
Qu'elles étaient belles, ces demoiselles et leur costume !  Costume du dimanche: ça, c'est la classe !  La célébration de ce pardon prend une dimension très populaire grâce aux animations organisées par l'association des Amis de Kerbader. Le sourire éclatant en rajoute à la magie du costume: une vraie carte postale. Au rayon des souvenirs, ce bel attelage rappelant l'omniprésence des chevaux dans les campagnes, autrefois.  De nombreux enfants se sont essayés au gouren (lutte bretonne).  Sous l'oeil critique du «maire de Kerbader», Eugène Le Goardet, les bénévoles ont peiné à démarrer la batteuse.

 

Hier, le pardon de Kerbader a attiré la foule des grands jours autour de la chapelle. Ferveur religieuse, mais également attrait pour l'aspect folklorique et festif de cette célébration ancestrale. Après une matinée consacrée au culte, avec procession et messe en plein air, les Amis de Kerbader ont proposé de nombreuses démonstrations: battage à l'ancienne, fabrication du cidre. Sans oublier quelques combats de gouren. Le tout rythmé au son du Bagad d'Ergué-Gabéric et par les danses du cercle celtique fouesnantais «Ar Pintiged Foën». Cette grande journée s'est refermée par le concert du groupe Radford et le spectacle de chants et lumières.

Le Télégramme 25 août 2009

Retour à la page d'accueil


Date de création : 25/08/2009 @ 14:28
Dernière modification : 22/05/2012 @ 14:33
Catégorie :
Page lue 2970 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

 

Texte à méditer :  

La vraie tragédie de la vie, c'est qu'on devient vieux trop tôt et sage trop tard.   


W3C CSS Skins Papinou © 2007 - Licence Creative Commons
^ Haut ^