Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Les articles du site

Fermer Antarctique

Fermer Aurores boréales

Fermer Dangers du nucléaire

Fermer Divers inclassables

Fermer Fouesnant en 2011

Fermer Fouesnant en 2012

Fermer Fouesnant en 2013

Fermer Fouesnant en 2014

Fermer Fouesnant en 2015

Fermer L'archipel : Centre...

Fermer Lavoirs de Pleuven

Fermer Papillons

Fermer Pardon grande Troménie

Fermer Traversées de la baie

Fermer la malle

Eglise paroissiale St-Mathurin à Pleuven (Archive Foen Izella)

L'église paroissiale St-Mathurin (Archive Foen Izella)

 

Préambule : L'association FOEN IZELLA vous invite à remonter le temps....

"FOEN IZELLA", association cantonale d’histoire locale, a été créée en 1986 pour mener des
recherches historiques et contribuer à la découverte du patrimoine local du Pays Fouesnantais.
Depuis bientôt vingt ans et grâce aux enquêtes menées par ses auteurs pour retranscrire l’histoire,
l’association a constitué une véritable mine d’informations aujourd’hui exploitable via Internet.

Voici la liste de ces explorateurs de l’information locale :

R. Bleuzen, H. Bouché, J. R. Canevet, S. Cavalin, R. Clorennec, J.Y. Le Corre,
P. Pouder, J. Denes, A. Deshayes, A. Le Douget, R. Le Page, P. Lescot, Y. Le Gouil, J. Le Foll, N. Le Foll,
P. Hervé, Y. Nicolas et L. Nicolas, J. Person, C. Renault, P. Rivière, F. Savary, Y. et M. Thommen, J. Varenne.

Président :   Jean René Canévet

55 Résidence de Kerlosquen, Beg-Meil – 29170 FOUESNANT

Téléphone 02 98 94 97 77

Email jrcanevet@hotmail.com

Secrétaire :      Yvonne Nicolas

65 route de Kerhall – 29950  CLOHARS FOUESNANT

Téléphone 02 98 57 22 73

Email nicloeiz@Wanadoo.fr

En 1864, l’église "St-Mathurin" de Pleuven était en bien mauvais état. M. Le Bigot, architecte diocésain,
appelé sur les lieux, constatait qu’elle était ouverte à tous les vents, que la pluie y pénétrait de toutes parts,
et que le mauvais état de la toiture, des murs, de la charpente et du lambris pouvaient rapidement devenir un danger
pour les fidèles. Il concluait son expertise en préconisant la reconstruction de l’édifice.

 

Le recteur de l’époque ne paraît pas avoir été tenté par l’aventure de cette reconstruction : les huit années qui lui restaient à vivre, il s’est contenté de prendre bonne note des promesses de dons et de prêts pour le jour où un chantier serait enfin ouvert. Le 24 novembre 1873, un nouveau recteur était installé à Pleuven : il s’agit de Jean-François Le Bras, qui a tout de suite pris en mains l’affaire de la reconstruction et l’a menée rondement. M. Le Bras s’est adressé à M. Ernest Le Guerannic, architecte à Brest puis à Saint-Brieuc, à qui l’on doit 15 églises dans le Finistère et 35 dans les Côtes-d’Armor.

Le 15 octobre 1874, M. Le Guerannic proposait un choix : soit la reprise pure et simple du plan de l’ancienne église, un édifice de 20 mètres de long, bas, irrégulier, mais ne manquant pas de charme ; soit la construction d’un édifice original, entièrement de sa conception, long de 30 mètres, haut de 10 sous la voûte et comportant un beffroi de 30 mètres, une nef de cinq travées, des bas-côtés, un chevet polygonal, mais pas de transept. Le 10 février 1876, le préfet optait sans hésiter pour le second projet, réalisé à peu près sans modifications. Le 14 mars 1876, il a été procédé à l’adjudication des travaux. Ils ont été confiés à M. Joseph Le Louet, entrepre-neur à Quimper, qui les a réalisés en consentant un rabais de 1% sur le devis initial établi par l’architecte.

Pendant les travaux, le culte a été célébré dans une dépendance du presbytère.

Le 28 mai 1876, la première pierre du nouvel édifice a été solennellement bénite et posée par M. Hingant, curé d’Elliant, en présence notamment du recteur, de l’architecte, de l’entrepreneur, de Noël Renot, maire, de Noël Guiffant, président du conseil de fabrique et de Pierre Cosquéric, trésorier de ce conseil.

Le chantier a duré moins d’un an. Une partie des pierres de l’ancienne chapelle du Drennec a été utilisée dans la nouvelle construction. Le jour de Pâques, 1er avril 1877, la nouvelle église a été ouverte au culte. Le devis initial établi par l’architecte, y compris les vitraux mis en place dès l’achèvement du gros-œuvre par le maître verrier morlaisien Nicolas, s’élevait à 35 072, 02 Francs. Tous frais compris, l’église a coûté 42 341, 33 F, la différence s’expliquant par l’exécution de quelques travaux non prévus, et surtout par le fait que les matériaux provenant de la démolition de l’ancienne construction ont été revendus beaucoup moins cher que prévu. Cependant, la situation financière de la paroisse étant saine, la nouvelle construction a été payée sans difficulté.

Sources : http://www.pleuven.fr/ - http://www.foenizella.com/

-

Retour à la page d'accueil


Date de création : 14/11/2010 @ 19:07
Dernière modification : 30/12/2014 @ 18:03
Catégorie :
Page lue 4386 fois

 

Texte à méditer :  

La vraie tragédie de la vie, c'est qu'on devient vieux trop tôt et sage trop tard.   


W3C CSS Skins Papinou © 2007 - Licence Creative Commons
^ Haut ^