Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Les articles du site

Fermer Antarctique

Fermer Aurores boréales

Fermer Dangers du nucléaire

Fermer Divers inclassables

Fermer Fouesnant en 2011

Fermer Fouesnant en 2012

Fermer Fouesnant en 2013

Fermer Fouesnant en 2014

Fermer Fouesnant en 2015

Fermer L'archipel : Centre...

Fermer Lavoirs de Pleuven

Fermer Papillons

Fermer Pardon grande Troménie

Fermer Traversées de la baie

Fermer la malle

Odet rivière qui traverse la ville de Quimper

L'Odet Aux sources de la rivière (1/4).

Et si on descendait l'Odet ? L'idée nous est venue de remonter la rivière jusqu'à sa source pour parvenir jusqu'à Saint-Goazec, au coeur des montagnes noires. Ce feuilleton dominical s'écoulera sur plusieurs semaines.

Avec celui du Mendy, le ruisseau de Steir-Veilh (ci-contre) est le premier confluent de l'Odet. D'après Eau et Rivières,
l'Odet s'étend sur 67km.

.
L'Odet est un symbole de la ville de Quimper. Facteur d'attractivité, de développement économique et culturel, cette rivière est un lien commun entre tous les Quimpérois. Le rendez-vous est pris avec Jean-Claude Gouiffès, le maire de Saint-Goazec, commune de 697habitants. «Si vous voulez prendre une photo de la source de l'Odet, vous devez contacter les propriétaires du lieu, Jean-Claude et Jeannine Lefèvre. C'est un terrain privé. Vous verrez, ce sont des gens charmants». Propriétaires des lieux (treize hectares) depuis 2000, au lieu-dit de Croaz-An-Teurec, ces riverains ont sur leur terrain la source la plus éloignée de l'Odet. «C'est une partie fermée au public. L'écosystème y est très riche. On y trouve six sortes de bruyères, des plantes carnivores (les drozéras), des chevreuils et sangliers. On sent la montée des nappes phréatiques constamment. On veut que ça reste un site naturel. Même en 1976 (la grande sécheresse), la source ne s'est jamais tarie», explique Jeannine.

Le pays des légendes et mystères

À sa source, l'Odet n'est donc qu'un petit ruisseau, vite transformé sur ce terrain en une mare. Pas de quoi alimenter en eau une ville comme Quimper. Avec ses chapelles, sa faune et sa flore, la rencontre avec la Bretagne Verte est encore plus riche à l'écoute de ses habitants. «Agriculteur-latiniste», Joseph Lescoul est un puits de sciences. À 61 ans, il est intarissable sur l'Odet. «Vous êtes de Quimper? Je vais vous montrer une chose. Regardez ce chêne placé par les anciens pour faire barrage aux crues soudaines. S'il y en avait un à tous les kilomètres du fleuve, il n'y aurait jamais eu d'inondations à Quimper en1995 et2000. Le bon sens paysan a du bon. Et dire que certaines personnes voulaient enlever ce chêne avec des tractopelles (sic)». Menhir, pierre du néolithique, chapelles, cette partie de la Bretagne est vouée aux légendes et aux mystères. «Ici, les gens sont discrets. Nous avons un patrimoine historique d'une richesse immense. Le château de Trévarez, à une époque, était le seul lieu en Bretagne capable d'attirer 40.000 visiteurs en hiver. Lavoirs, four à pain, site mégalithique privé, château fort, il y a de tout. C'est comme les jardins privés, chacun a sa pierre érigée dans son jardin. Ça renvoie à un inconscient», précise Jeannine Lefèvre. Son mari reprend le cours de la discussion. «Je pense qu'on est un cas unique. L'Odet prend sa source à Saint-Goazec mais l'Isole, quant à elle, a sa source à 500 mètres à vol d'oiseau de l'Odet».

L'Odet bientôt à sec?

Sur ces premiers kilomètres, l'Odet est essentiellement une rivière destinée aux loisirs et à la pêche. Joël Bourbigot, 44 ans, est un adepte des sentiers nature. «J'ai quitté Gouesnac'h pour m'installer à Saint-Goazec. J'ai défriché le terrain sur les 200 à 300 premiers mètres de l'Odet. Peu de marcheurs savent qu'on se trouve sur l'une des sources de l'Odet». À Trégourez, Jean Rannou est le président de l'APPMA (Association de pêche et de protection des milieux aquatiques). Son loisir? La pêche depuis une trentaine d'années. «Là, c'est dur. L'Odet est bientôt à sec. Ça me rappelle les années 1976, 1989, 1991 et 2003. Et plus l'eau est chaude, moins le poisson mord.  Pourtant, l'Odet est poissonneuse».

.
Témoignages à suivre...
.
Christophe Marchand - Le Télégramme
.
Retour à la page d'accueil


Date de création : 03/07/2011 @ 13:10
Dernière modification : 09/05/2013 @ 12:33
Catégorie :
Page lue 3373 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

 

Texte à méditer :  

La vraie tragédie de la vie, c'est qu'on devient vieux trop tôt et sage trop tard.   


W3C CSS Skins Papinou © 2007 - Licence Creative Commons
^ Haut ^