Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Les articles du site

Fermer Antarctique

Fermer Aurores boréales

Fermer Dangers du nucléaire

Fermer Divers inclassables

Fermer Fouesnant en 2011

Fermer Fouesnant en 2012

Fermer Fouesnant en 2013

Fermer Fouesnant en 2014

Fermer Fouesnant en 2015

Fermer L'archipel : Centre...

Fermer Lavoirs de Pleuven

Fermer Papillons

Fermer Pardon grande Troménie

Fermer Traversées de la baie

Fermer la malle

Autobiographie de Raymond Le Lann

Raymond Le Lann, Chanteur et Collectionneur nous a fait l’honneur de présenter sa collection à Kerbader du 1 au 4 mai et nous raconte son parcours avec quelques mots. Je cite : (çà fait riche...)
 

Déjà tout petit, le folklore ( dans son bon sens du dictionnaire, celui des arts et traditions populaires...)
faisait partie de ma vie

 

 Un père, ancien danseur au groupe d'Elliant me poussa à entrer au bagad d'Ergué-Armel et voilà .... 4 ans de cornemuse (pendant mon école primaire ).

 

Ensuite, le plaisir de chanter et l'envie de danser me font entrer dans le monde de la danse bretonne au groupe d'Ergué-Armel dans les années 70 (1900 bien sûr ...)

 

 

Ma mère, excellente danseuse comme son mari, a su cultiver ce goût même si sa pratique à elle n'est pas traditionnelle. Des grands parents que j'ai eu la chance de connaître longtemps (j'avais 28 ans quand le premier des 4 est parti...), une autre richesse dont j'ai pu profiter. Une triple appartenance de terroir, (bigouden par ma mère, mélénig par mon père, glazig d' adoption... ça vous marque un bonhomme...) De là, ce qui au départ, était une activité simple , devient très viteune passion; ce qui était un objectif à l'origine: la danse devient très vite un moyen de découvrir les nombreux aspects de la richesse de notre patrimoine culturel local, de mes racines, en fait.

 

Là , tout va très vite: la danse, le chant, la musique, le costume, la broderie, et tout le contexte socio-culturel qui «va avec » me plongent dans ce tourbillon qui me tient toujours.

De stages divers, en lectures, en recherches, en rencontres, (des anciens, en particulier, pour découvrir toujours plus : le repassage des coiffes par exemple, la diversité des guises et de ce qui s y rattache : accessoires, bijoux...)
L'organisation, pendant de longues années , de présentation de costumes dans différents festivals, autant d'occasions de rencontres et de découvertes qui apportent toujours et encore l'envie d'aller plus loin ? On dit bien : " plus on en sait, moins on en sait..." rien de plus vrai dans ce domaine qu'est notre culture et son identité, si riches... Voilà, en quelques mots, l' histoire d'une passion qui se continue et s'enrichit au fil des rencontres et du temps qui passe.

 

L'expérience de l'exposition de Kerbader, en mai 2008, constitue une nouvelle étape dans cette aventure qui est bien loin d'être finie ... c'est tout le bonheur que je me souhaite et que je souhaite partager et
faire partager encore longtemps...
.
Amicalement. Raymond.
.
Raymond écrit : Coucou, Soizig et Gildas, sans eux, il n'y aurait pas eu ce beau moment, eux et leur bande bien sûr.

 .
Retour à la page d'accueil


Date de création : 27/11/2011 @ 19:46
Dernière modification : 05/05/2012 @ 20:05
Catégorie :
Page lue 3232 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

 

Texte à méditer :  

La vraie tragédie de la vie, c'est qu'on devient vieux trop tôt et sage trop tard.   


W3C CSS Skins Papinou © 2007 - Licence Creative Commons
^ Haut ^